Coronavirus: les robots testeurs à la rescousse

Coronavirus: les robots testeurs à la rescousse

Publié le 02/04/2020 à 19:00
Unsplash
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Les robots testeurs à la rescousse. Après 15 jours de confinement, les gouvernements se mettent désespérément à faire appel à des automates et à l’intelligence artificielle, pour pouvoir analyser plus vite les échantillons des tests de dépistage et pouvoir mieux gérer les dégâts de la pandémie. 

 

L’IA est de plus en plus appliquée dans le secteur de la santé où elle automatise une partie du travail des médecins, et leur libère ainsi du temps auprès des patients. Lors de la crise sanitaire actuelle d’une magnitude inattendue, il a fallu quelques semaines pour que l’on mette les machines à travailler à nos côtés pour lutter contre la propagation du Coronavirus.

 

A lire aussi: Coronavirus: la bombe à retardement des tests faux négatifs

La robotique pour tripler le nombre des tests en France

 Les pays les plus touchés ont donc tous eu recours dès qu’ils ont pu à la robotique et à l’intelligence artificielle pour pouvoir améliorer leurs capacités de diagnostic. Le 21 mars Raquel Yotti, à la tête de l'institut Carlos III de Madrid en Espagne a annoncé que son organisme allait utiliser l’IA et de la robotique pour non seulement rendre les tests moins chers et plus accessibles, mais aussi  pour réduire l’exposition des médecins au virus.

Tripler la capacité de test

Fin mars, la France aussi a déclaré être sur la piste des “robots testeurs”. Jérôme Salomon, le directeur de la Direction générale de la Santé (DGS)  a expliqué que pendant les prochaines semaines, la France allait multiplier le nombre de tests sur le territoire. Le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, a déclaré le mardi 24 mars 2020 que la France allait tripler sa capacité de tests, passant de 9000 à 29.000 tests quotidiens, dont jusqu'à 10.000 tests par jour réalisés  "grâce à des automates."

Le groupe suisse Roche à la tête de la technologie qui permet déployer les tests massifs

La technique de traitement automatisée a reçu une autorisation de commercialisation dans l'Union Européenne a été obtenue  le 13 mars dernier. Un décret du ministère de la Santé, publié le lundi 16 mars 2020, autorise également les laboratoires de ville à l’utiliser. La France et l’Espagne utilisent le système développé par Roche Diagnostics: une machine baptisée "Cobas SARS-CoV-2",  sorte de grande armoire à analyses, qui a été largement distribuée dans les laboratoires de ville pour permettre d’analyser jusqu'à 1000 échantillons en huit heures, ou 100 tests en trois heures, et de délivrer plus de 1.400 résultats en 24 heures. C'est dix fois plus rapide que les tests traditionnels. Grâce à cette technologie, les gouvernement espère pouvoir bientôt tester systématiquement les cas suspicieux de Covid-19.
Les robots “Panther” de la société américaine Hologic, ont eux aussi été récemment autorisées et sont utilisées dans les hôpitaux de Lyon et de Toulouse.

Une IA pour lire les scanners en Chine

En Chine, pour contourner les délais de traitement et les problèmes de fiabilité des tests, les médecins ont utilisé les scanners thoraciques comme principale méthode de diagnostic à partir de la mi-février, en raison des problèmes posés par les tests faux négatifs
Et comme en Europe, il a fallu faire appel à l’intelligence artificielle: le géant numérique Alibaba a développé une IA capable d’interpréter les images des scanners.

 

En seulement 20 secondes

Les chercheurs de l'institut Damo Academy d'Alibaba ont utilisé les résultats de scanner de plus de 5.000 patients ayant contracté le Covid-19 pour apprendre à une IA à différencier un patient porteur du Covid-19 de ceux ayant contracté une autre pneumonie virale. Et cela, en seulement 20 secondes. Ping An, un autre groupe, a développé un outil d’IA encore plus rapide, pouvant diagnostiquer un patient en 15 secondes, avec une précision dépassant 90 %.

 

A lire aussi : Coronavirus: les tests massifs en France sont pour quand?

 

 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


La France multiplie le nombre de tests sur le territoire "grâce à des automates."

Fil d'actualités Opinions