Coronavirus: qu’est-ce que le pic de l'épidémie?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Coronavirus: qu’est-ce que le pic de l'épidémie?

Publié le 06/04/2020 à 09:23 - Mise à jour à 09:25
© SEBASTIEN BOZON / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Le pic épidémique du coronavirus est annoncé pour les prochains jours dans les régions Ile-de-France et Grand Est, selon la Direction générale de la santé. De quoi parle-t-on au juste, des contaminés ou des hospitalisés? Comment savoir? Les modèles mathématiques sont en marche.
 
En théorie, le pic épidémique d’une maladie est évalué en fonction du nombre de personnes infectées. Sachant que dans le cas du Covid-19, la majorité des malades ne développe que peu (ou pas) de symptômes et que beaucoup ne sont pas testés, la courbe de l’épidémie s’appuie sur le nombre de personnes admises à l’hôpital, et donc présentant une forme grave de la maladie. 
 
 
Selon le confinement
 
Le pic de l’épidémie correspond à un arrêt de la courbe ascensionnelle des cas enregistrés dans les hôpitaux. Alors que le coronavirus circule sur l’ensemble du territoire, il peut varier selon les régions et l’intensité de l’épidémie, limitée notamment par le confinement. 
 
C’est pour cela qu’il est annoncé à plus ou moins longue échéance, dans les prochains jours en Ile-de-France, entre le 10 et le 25 avril dans le Grand Est, selon des modèles mathématiques. 
 
Stagnation, puis décrue
 
Mais la particularité d’un pic épidémique est que l’on sait qu’il est atteint a posteriori, lorsque le nombre de patients hospitalisés reste stable, puis amorce une décrue durable. Il semble que ce soit actuellement le cas en Italie.   
 
Surtout pas de relâchement
 
Un pic d’épidémie ne signifie par pour autant la maîtrise de la maladie, et ne justifie surtout pas un relâchement. Il n’est en effet pas suivi d’une chute immédiate de la courbe, mais plutôt d’un plateau, comme l’a confirmé un épidémiologiste de l’AP-HP à Libération: «Cette courbe stagne, puis commence à décroître, avec un nombre de nouveaux cas chaque jour inférieur au jour précédent».
 
 
 
 

Auteur(s): France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le pic épidémique dépend du nombre de personnes admises dans les hôpitaux

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-