Coronavirus : vers un reconfinement en France, oui mais lequel ?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Coronavirus : vers un reconfinement en France, oui mais lequel ?

Publié le 26/10/2020 à 14:45 - Mise à jour à 14:46
© Fred SCHEIBER / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Un premier bilan du couvre-feu (ou confinement nocturne) imposé dans 54 départements et initialement pour six semaines devrait être dressé en milieu de semaine.
 
Mais au vu des derniers chiffres officiels et surtout de la situation dans les hôpitaux, où le taux d’occupation des lits de réanimation par des patients Covid peut frôler la barre des 70% (Ile-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes), il y a fort à parier que les « mesures plus fortes » évoquées la semaine dernière par Jean Castex vont devenir réalité. 
 
Reconfinement : le mot est sur toutes les lèvres, y compris celles d’Emmanuel Macron qui, vendredi à Pontoise, a précisé qu’il était alors « trop tôt pour dire si on va vers des reconfinements locaux ou plus larges ». 
 
Si l’on pense immanquablement à la situation que nous avons connue au printemps, plusieurs hypothèses sont en réalité sur la table pour essayer de répondre à une situation jugée « catastrophique » par le président du Conseil scientifique. Quelles sont-elles ?
 
Etendre le couvre-feu 
 
L’extension du couvre-feu peut se faire en termes géographique (toute la France) ou horaires. Des voix s’élèvent pour qu’il soit avancé à 19 heures et l’hypothèse serait fortement envisagée, notamment en Ile-de-France. 
 
En Auvergne-Rhône-Alpes, l’URPS Médecins libéraux appelle non seulement à un élargissement des horaires de couvre-feu, mais encore associé à un confinement le week-end.
 
« La situation est trop grave et le temps n’est plus aux demi-mesures »
 
Reconfiner partiellement
 
Des reconfinements locaux, au niveau départemental ou régional, sont possibles. Quelles seraient, dans ce cas, les possibilités de déplacement ? Les écoles resteraient-elles ouvertes malgré tout comme cela se fait en Irlande ? L’hypothèse soulève beaucoup de questions. 
 
Une autre proposition est venue de l’épidémiologiste Martin Blachier, à savoir confiner uniquement les personnes âgées et vulnérables. Cette idée se heurte néanmoins à une question de constitutionnalité puisque l’égalité entre les citoyens ne serait alors plus assurée. 
 
Fermer les établissements scolaires
 
C’est la position défendue par un autre épidémiologiste. Antoine Flahaut préconise une fermeture des collèges, des lycées et des universités. Selon lui, les écoles pourraient rester ouvertes, à condition d’imposer le port du masque dès 6 ans comme en Italie. 
 
Les options ayant toujours des sous-options la fermeture (ou plutôt la non-réouverture) de ces établissements scolaires pourrait être accompagnée de celle des commerces non essentiels. 
A moins que la France ne prenne exemple sur Bruxelles et instaure l’obligation de faire ses courses seul, sauf dans le cas où l’on accompagne un mineur. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le couvre-feu avancé à 19 heures ? L'hypothèse est sur la table, parmi d'autres

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-