Dans l’Hérault, il est désormais interdit de… danser

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Dans l’Hérault, il est désormais interdit de… danser

Publié le 28/08/2020 à 16:20 - Mise à jour à 16:40
© WANG Zhao / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
La préfecture de l’Hérault prohibe toute activité dansante, hors centres d’enseignement, y compris dans les bars et les restaurants. 
 
Jean Castex l’a bien dit, les préfets disposent de « pouvoirs renforcés » pour prendre des mesures supplémentaires dans les départements classés en zone rouge. Dans l’Hérault, une décision risque de faire couler beaucoup d’encre.
 
C’est en effet écrit noir sur blanc sur le site de la préfecture : 
 
« La pratique de toute activité dansante dans les établissements recevant du public et les lieux publics couverts ou non est interdite »
 
Et cela vaut pour tout le département de l’Hérault, jusqu’au 15 septembre. Une dérogation est cependant accordée aux écoles de danse (ouf). 
 
Quant aux bars et restaurants, ils « peuvent continuer à exercer leur activité », à condition de ne pas enfreindre la règle du on-ne-danse-pas.
 
Un précédent arrêté préfectoral avait cependant avancé leur fermeture à 1 heure du matin dans une vingtaine de communes touristiques du département. Il s’agissait en réalité de l’abrogation d’une dérogation sur les horaires estivaux. 
 
Regroupements limités 
 
L’interdiction qui est faite aux Héraultais de danser fait en réalité partie d’un ensemble de mesures incluant le port du masque obligatoire dans divers lieux, voire communes en extérieur, et l’ouverture de postes de dépistages mobiles accessibles sans rendez-vous. 
 
Les autorisations de regroupements de plus de dix personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public seront quant à elles « strictement limitées en lien avec les maires des communes concernées ». 
Dans un communiqué, la préfecture rappelle que l’Hérault fait partie des départements passés en zone dite de circulation active du virus, avec un taux d’incidence de 84 pour 100000 habitants.  
 
Une hausse importante qui « se traduit par des contaminations sur une population jeune, mais aussi désormais chez des personnes âgées qui sont plus vulnérables », avertit encore le représentant de l’Etat. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Seuls les cours de danse dans les écoles sont autorisés jusqu'au 15 septembre

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-