Déconfinement : ce que préconise le Conseil scientifique

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Déconfinement : ce que préconise le Conseil scientifique

Publié le 27/04/2020 à 11:45 - Mise à jour à 13:50
Rudy and Peter Skitterians de Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Avant la présentation du plan de déconfinement demain par Edouard Philippe, les 14 experts du Conseil scientifique ont rendu un rapport de 42 pages sur les mesures qui devraient être appliquées. 
 
Dans ce document, un scénario est retenu : « La poursuite de la stratégie avec une levée progressive, prudente et monitorée du confinement, et l’adaptation des mesures en fonction des résultats épidémiologiques ». 
 
Les scientifiques se montrent particulièrement prudents en soulignant que ces avis ne sont valables que pour les deux mois à venir après le 11 mai, car
« il est impossible à ce stade d’estimer l’évolution de l’épidémie au-delà de cette période ». 
Ils énoncent également six pré-requis jugés indispensables
  • la mise en place d’une gouvernance nationale « unifiée et cohérente » en charge de la sortie du confinement, 
  • des hôpitaux et des services sanitaires reconstitués, avec services de réanimation soulagés, stocks de matériels et de traitements, etc., 
  • des capacités d’identification rapide des cas, et de leurs contacts, et d’isolement des patients et de tous les porteurs sains contagieux
  • un système de surveillance épidémiologique capable de détecter une reprise de l’épidémie
  • des critères épidémiologiques tel qu’un faible nombre d’hospitalisations,
  • des stocks de protections matérielles (gels hydroalcoolique et masques) pour l’ensemble de la population.
 
Le déconfinement, pour qui ?
 
Le Conseil scientifique prône un déconfinement sur l’ensemble du territoire, avec toutefois des possibilités de « déclinaisons régionales, voire départementales, en fonction du niveau de circulation du virus ». 
Si toute la France et tous les Français devraient donc être effectivement concernés, il invite les personnes de plus de 65 ans et/ou souffrant d’affections de longue durée, ainsi que les personnes handicapées, à observer « un confinement strict et volontaire pour être protégées des risques de contamination ». 
 
Pourra-t-on se déplacer ? 
 
Pour le Conseil scientifique, les déplacements urbains, périurbains et interrégionaux devraient être autorisés « en respectant les règles de distanciation sociale et les gestes barrières ». Les derniers pourraient d’ailleurs être suspendus localement en cas de survenue d’un foyer épidémique. 
Un avis tout particulier est émis pour la protection des territoires ultramarins, avec une recommandation de diagnostic et de mise en quarantaine à l’arrivée. 
Enfin, les déplacements internationaux sont « très fortement déconseillés » au moins jusqu’à l’été. 
 
Quid des transports en commun ? 
 
L’autorisation de déplacement bute sur l’épineuse question des transports en commun. Pour le Conseil scientifique, ils ne doivent pas échapper aux règles de distanciation sociale, de respect des gestes barrières, et d’une protection supplémentaire apportée par les masques.  
« Le non-respect de la distance d’un mètre de part et d’autres constitue un vecteur important de la transmission du virus, tant en termes de vitesse que de volume, ce qui pourrait conduire à la reprise incontrôlable de la maladie ». 
 
Parmi les pistes évoquées, le Conseil scientifique avance des mesures d’étalement des horaires et la poursuite du télétravail. 
 
Qui reprend le travail ? 
 
Le travail justement, il en est également question dans ce document avec comme préconisations la poursuite des Plans de continuité de l’activité (PCA) permettant le télétravail dans les administrations, le maintien de ce même télétravail dans les entreprises, l’instauration des règles de distanciation pour les commerçants et les artisans qui seront autorisés à rouvrir. 
Le Conseil scientifique recommande ainsi une « ouverture prudente et progressive des commerces » avec règles de distance et de densité, affichage des consignes, etc., ainsi que la mise à disposition d’équipements de protection (gel et masques) dans tous les lieux accueillant du public. 
Sans surprise, les lieux ou événements rassemblant du public en nombre important doivent rester fermés. 
Ces mesures doivent permettre de « reprendre progressivement une activité présentielle ne concernant si possible que la moitié des travailleurs ». 
 
Pour ce qui est des écoliers, collégiens et lycéens, le Conseil scientifique énonce des mesures à prendre (respect des distances, mise à disposition de gel…), mais surtout « prend acte de la décision politique » de réouverture des établissements scolaires. On le sait, son avis sur cette question, à savoir une fermeture jusqu’en septembre, n’a pas été suivi par le président Emmanuel Macron. 
Reste donc à savoir si les mesures préconisées dans ce rapport seront effectivement appliquées. Réponse demain. 
 

Auteur(s): France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Comment respecter la distanciation dans les transports en commun ?

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-