Des chercheurs ont découvert une substance permettant de bronzer sans soleil

Dix ans de recherches

Des chercheurs ont découvert une substance permettant de bronzer sans soleil

Publié le :

Jeudi 15 Juin 2017 - 12:19

Mise à jour :

Jeudi 15 Juin 2017 - 12:48
Des chercheurs américains ont découvert une substance capable de faire brunir la peau sans que celle-ci ait besoin d'être exposée au soleil. Un rapport a été publié mardi dans la revue "Cell Reports". Le produit est présenté comme plus efficace que les auto-bronzants,déjà disponibles sur le marché, mais doit encore être testé.
©Dupuy Florent/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une découverte publiée dans la revue scientifique Cell Reports mardi 13 pourrait devenir une solution contre les nombreux cancers de la peau provoqués par les rayons UV. Des chercheurs américains ont découvert une substance capable de faire brunir la peau sans qu'elle soit en contact avec le soleil: le fruit de dix années de recherches.

Cette molécule n'a cependant rien à voir avec les auto-bronzants déjà disponibles sur le marché. Elle entre en profondeur dans la peau et active les enzymes responsables de sa pigmentation. Ce produit pourrait donc être un moyen d'avoir bonne mine en été, sans s'exposer trop longtemps au soleil et de risquer que le contact trop long avec les UV ne provoque un cancer de la peau.

Les chercheurs, issus pour la plupart du Massachusetts, sur la côte est des Etats-Unis, ont commencé leurs expériences il y a dix ans. Cela après qu'une étude publiée dans la revue Nature a révélé que la forskoline faisait brunir la peau de souris rousses, sans qu'elles soient exposées au soleil. Mais à l'époque, les scientifiques n'avaient pas réussi à faire pénétrer la peau humaine, plus complexe, par cette molécule.

Pendant dix ans, ils ont donc cherché une autre molécule, qui pourrait agir sur l'homme. "Nous avons trouvé une solution avec une différente classe de molécules... plus petites et capables de passer à travers les lipides pour cibler un autre enzyme agissant sur le même mécanisme génétique de pigmentation de la peau", a expliqué David Fisher, chef du service de dermatologie à l'hôpital Massachusetts General et professeur à la faculté de médecine de Harvard.

Si la substance semble satisfaisante pour le moment, il faudra qu'elle subisse d'autres tests avant d'être commercialisés.

La molécule découverte serait plus efficace que les auto-bronzants.

Commentaires

-