Coronavirus réinvente les concerts sans spectateur

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Coronavirus réinvente les concerts sans spectateur

Publié le 05/03/2020 à 18:13
Christophe SIMON / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Renaud Capuçon, le violoniste français, a du se produire devant une salle vide hier soir à Lausanne. Une expérience imposée par l’épidémie de coronavirus, et qui est appelée à  se multiplier dans les jours et les semaines à venir partout en Europe. 

 

Si le roman d'Albert Camus "La Peste" connait un regain d'intérêt spectaculaire depuis deux mois, l'activité culturelle dans son ensemble pâtit au contraire et de manière violente de l'épidémie du Coronavirus et des mesures de protection qu'elle impose. Les rassemblements sont désormais interdits aussi en Suisse pour limiter la propagation du coronavirus, et les spectacles et autres concerts, organisés depuis longue date, font partie des premières victimes de cette mesure de précaution.

 

 A lire aussi: Le Coronavirus booste «La Peste», le roman de Camus

 

Annulés ou reportés

Certains concerts sont purement et simplement annulés ou reportés, plongeant parfois les spectateurs dans l’incompréhension et la colère. En revanche, d’autres spectacles ont été maintenus, notamment en raison de l’engagement pris vis-à-vis des artistes, qui avaient déjà fait le déplacement.

Pour satisfaire aux exigences de santé publique édictées par presque tous les pays européens, ces concerts sont organisés à huis-clos et diffusés par d’autres canaux. A Venise, le Teatro La Fenice a ainsi décidé de proposer à ses abonnés deux représentations sur sa chaine You Tube.

 

Le violoniste français Renaud Capuçon se produit dans une salle vide

En Suisse, les concerts de l’orchestre de chambre de Lausanne, prévus ce mercredi et ce jeudi, ont également été maintenus mais sans la présence de spectateurs. Les concerts seront, en revanche, diffusés à la télé et radio suisse. Renaud Capuçon, le célèbre violoniste français, a donc du interpréter Schubert, Beethoven et Mozart devant une salle vide. Il n’empêche que le musicien français espère néanmoins susciter "une communion avec le public, par radios et télévisions interposées".

A lire aussi: Le Coronavirus et ses "fake news" se portent bien 

Auteur(s): France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Renaud Capuçon se produit devant une salle vide à Lausanne

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-