Des masques en tissu dans les pharmacies

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Des masques en tissu dans les pharmacies

Publié le 27/04/2020 à 09:06 - Mise à jour à 15:50
© DENIS CHARLET / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Les pharmacies peuvent désormais vendre des masques aux particuliers. Mais, il y a masques (professionnels), et masques (en tissu). Il s’agit exclusivement de modèles dits alternatifs. 
 
On les appelle également masques « grand public » ou « non-sanitaires », ce sont ceux qu’il est désormais recommandé aux particuliers de porter dans les espaces publics, et qui seront sans doute obligatoire dans les transports à partir du 11 mai. 
 
L’arrêté paru hier au Journal Officiel réintroduit donc l’autorisation de ventes de masques dans les pharmacies. Cependant, les masques professionnels de type chirurgicaux ou FFP2 restent réservés aux professionnels de santé. 
 
Quel masque choisir
 
Les produits qui sont proposés dans les pharmacies, mais dont l’approvisionnement reste incertain, ont vocation à limiter la projection de gouttelettes, freinant ainsi la propagation du coronavirus. Leurs critères de filtration varient de 70 % à 90 %, selon une homologation basée sur les recommandations de l’Afnor.
 
Plus de deux cents entreprises françaises sont d’ores et déjà habilitées à fabriquer ces masques "grand public", mais attention, certains sont jetables et d’autres lavables et pour ces derniers réutilisables entre cinq et trente fois. Il convient donc de suivre les indications avant de les utiliser. 
 
Rappelons que ces masques en tissu, vendus entre 2€ et 5€ (théoriquement) dans les pharmacies, apportent une protection supplémentaire aux gestes barrières et n’ont surtout pas vocation à les remplacer.
 
Et, si votre pharmacie n’est pas encore approvisionnée, si votre mairie n’a pas prévu de vous livrer de masques, vous pouvez toujours faire appel à une couturière ou sortir votre machine à coudre, en prenant pour modèle le masque barrière de l’Afnor.

Auteur(s): France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Entreprises et particuliers se sont mis à la fabrication de masques

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-