Coronavirus: le port du masque bientôt obligatoire pour toute sortie?

Coronavirus: le port du masque bientôt obligatoire pour toute sortie?

Publié le 07/04/2020 à 11:40
Yuri Kadobnov / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Officiellement inutile depuis le début de l’épidémie de Covid-19, le port d’un masque est désormais «recommandé» sur le plan national. Et il devient «obligatoire» dans certaines villes, Nice, Cannes et Sceaux en tête. A Paris, des soignants commencent à s'inquiéter du manque de discipline d'une partie de la population. Le port du masque  va-t-il devenir obligatoire? 

 

Comment sortir du déconfinement sans faire repartir à la hausse l'épidémie du coronavirus ? C'est le casse-tête actuel qui circule au plus haut niveau de l'état. Pour les épidémiologistes qui découvrent jour après jour la férocité du Covid-19 et aussi pour les médecins réanimateurs qui aimeraient voir le "cauchemar" actuel ne pas rebondir, la solution passerait par le port obligatoire d'un masque pour toute personne s'aventurant hors de chez elle. Et cela pour une période encore indéterminée à ce jour. Tout ceci à condition que les stocks de masques, en tissus ou pas le permettent. Et comme on sait, c'est le branle bas de combat dans les usines de production, de France de Chine et d'ailleurs.

 

A lire aussi: Coronavirus: le pic de l'épidémie région par région 

 

Port obligatoire?

Et pourquoi pas tout de suite? Le maire de Nice a été le premier à prendre la décision de rendre le masque obligatoire pour toute sortie dans sa ville.  (Il est donc question ici de masques en tissu)

 

Distribution à Nice 

Christian Estrosi a confirmé sur Europe 1: «D’ici huit à dix jours, nous distribuerons un masque lavable et réutilisable pendant un mois à tous les Niçois». Soit 350 000 à 400 000 pièces à produire. Des distributions sont également prévues dans les villes de Cannes et de Mandelieu-la-Napoule, avant que les maires prennent des arrêtés obligeant au port d’un masque, suivant en cela les recommandations de l’Académie de médecine. 

 

A Sceaux, on se couvre 

Dans les Hauts-de-Seine, département particulièrement touché par l’épidémie de Covid-19, le maire de Sceaux a déjà signé son arrêté municipal. A partir de ce mercredi, ses concitoyens âgés de plus de 10 ans seront obligés de «se couvrir le nez et le visage avant de sortir». 

 

Relâchement

Pour Philippe Laurent, qui a constaté un relâchement dans le confinement, «le masque ne peut pas être inutile». Le premier magistrat autorise cependant le port d’un foulard aux personnes qui ne disposent pas d’un masque en tissu. Les contrevenants risquent une amende de 38€.

Du côté de la mairie de Paris, c'est pour l'instant le silence total sur la question. Pour combien de temps?

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Même en tissu, les masques protègent les autres de nos projections de gouttelettes

Fil d'actualités Société