Deux études rétrospectives américaines concluent à l’efficacité de l’hydroxychloroquine

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Deux études rétrospectives américaines concluent à l’efficacité de l’hydroxychloroquine

Publié le 05/07/2020 à 21:31 - Mise à jour à 23:54
PublicDomainPictures de Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): Le Collectif Citoyen pour FranceSoir

-A +A

Deux études rétrospectives américaines concluent à l’efficacité de l’Hydroxychloroquine pour réduire la mortalité de patients Covid-19 hospitalisés

Suite aux articles précédents sur la performance des divers traitements pour la Covid-19, deux études rétrospectives américaines sont parues récemment. Nous vous en décryptons les grandes lignes dans l’article ci-dessous. Ces deux études sont en train d'enflammer la toile américaine puisqu'elles sont reprises par CNN et les réseaux sociaux.  De nombreux experts médicaux ont décrié les études sur l'hydroxychloroquine sur les plateaux des plus grands médias et, pour la première fois CNN semble s'interesser à ces études récentes démontrant un effet positif de l'hydroxychloroquine.  Serait-ce un début de tournant dans les médias américains?  De ce côté de l'atlantique, l'Agence Européenne du Medicament vient de recommander le remdesevir comme traitement pour la Covid-19, malgré des biais importants et des effets secondaires.  En France, hormis bien sur SudRadio et dans nos colonnes, c'est le silence radio sur ces études.    

 

Étude rétrospective multivariées des Hôpitaux de New York (1)

Cette étude porte sur 6493 patients (âge médian 59 ans) confirmés pour la Covid-19.  Elle décrit les caractéristiques cliniques de COVID-19 en ambulatoire et en milieu hospitalier et l’identification des facteurs de risque associés à la mortalité chez les patients hospitalisés.

L'estimation de Kaplan-Meier a montré une mortalité de moitié chez les patients hospitalisés qui ont reçu de l'hydroxychloroquine.

 

 

Les facteurs associés à un risque plus faible de mortalité à l'hôpital comprenaient le sexe féminin, la race afro-américaine et l'utilisation d'hydroxychloroquine. L’ajustement statistique n'a pas entraîné de changement significatif.

 

Étude rétrospective -  Hôpital Henri Ford de Détroit

Cette étude porte sur 2 541 patients (âge médian 64 ans) d’un même hôpital tous testés positifs pour le virus SARS-Cov-2. Il s'agit d'une étude de cohorte rétrospective comparative évaluant les résultats cliniques de tous les patients consécutifs hospitalisés au Henry Ford Health System.

Aucune torsades de pointes n’a été observée avec les traitements à l'hydroxychloroquine.

L'hydroxychloroquine seule a permis de réduire le rapport de risque de 66% et l'hydroxychloroquine + azithromycine de 71% par rapport à aucun des deux traitements (p <0,001).

Les courbes de survie de Kaplan-Meier ont montré une amélioration significative de la survie chez les patients du groupe hydroxychloroquine seule et hydroxychloroquine + azithromycine par rapport aux groupes ne recevant pas d'hydroxychloroquine et à ceux recevant l'azithromycine seule ( Fig.1 ).

 

Le résultat de la régression de Cox pour les deux groupes appariés à la propension (tableau 4) indique que le traitement par l'hydroxychloroquine a entraîné une diminution du rapport de risque de mortalité de 51% (p = 0,009)

A noter : Il y a 4,9 ans de différence d’âge entre les 2 groupes au départ. Ce biais n’est pas effacé avec l’analyse multivariée car il y a une répartition 50/50 des + de 65 ans. Il est cependant fortement diminué.

Par ailleurs, l’étude New-yorkaise ci-dessus, a montré que l’âge commence à être un facteur de mortalité au-dessus de 65 ans (tableau 3). Et les auteurs de cette étude donne eux aussi le chiffre de 2,6 de facteur de mortalité au-dessus de 65 ans.

Au final donc, la petite différence du biais de l’âge ne peut expliquer la grande différence de mortalité (réduction de moitié). La conclusion de l’efficacité de l’hydroxychloroquine qui réduit de moitié la mortalité reste valable.  Tout comme l’étude New-Yorkaise ci-dessus qui arrive à la même conclusion.

Auteur(s): Le Collectif Citoyen pour FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-