Deux nouveaux cas de grippe aviaire détectés en Dordogne

Deux nouveaux cas de grippe aviaire détectés en Dordogne

Publié le :

Mardi 01 Décembre 2015 - 10:38

Mise à jour :

Mardi 01 Décembre 2015 - 11:11
©Jacky Zhao/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Deux nouveaux cas de grippe aviaire ont été détectés dans des élevages en Dordogne, a annoncé le ministère de l'Agriculture. Un premier cas, le premier en France depuis 2007, avait déjà été identifié dans le même département la semaine dernière.

La grippe aviaire fait sa réapparition en France. Alors qu'il procédait à des contrôles dans le cadre d'un plan national d'intervention sanitaire d'urgence après la découverte d'un cas de H5N1 en Dordogne, le premier en France depuis 2007, le ministère de l'Agriculture a détecté deux nouveaux cas dans des élevages de ce département, a-t-il annoncé lundi 30 novembre.

Les résultats des prélèvements décidés dans le cadre du plan d'urgence "ont révélé la présence de souches d'Influenza aviaire hautement pathogène pour les volailles dans deux élevages" . Leur séquençage détaillé est en cours de réalisation par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), est-il précisé dans un communiqué.

"Afin de protéger et limiter la propagation de la maladie à d'autres élevages d'espèces sensibles, les services du ministère de l'Agriculture procèdent actuellement à l'abattage de l'ensemble des animaux des élevages concernés et ont décidé la mise en place de mesures de biosécurité dans tout le département", ajoute le ministère.

L'alerte a été donnée le 24 octobre. La contamination a été détectée sur une vingtaine de volailles vivant dans une basse-cour à Biras, en Dordogne, département qui produit beaucoup de foie gras. A partir de là, le plan national d'intervention sanitaire d'urgence (PISU) a été mis en place. Celui-ci prévoit l'abattage de tous les animaux de la ferme ainsi que la restriction à la circulation des animaux et des personnes se trouvant dans l'environnement immédiat du foyer de contamination.

Les lieux doivent être désinfectés et les carcasses détruites, explique Le Figaro. Aux alentours du site de Biras, une zone de protection de trois kilomètres a été mise en place. Dans le même temps, la vente de volatiles vivants et la chasse ont été interdites dans une zone de surveillance de 10 kilomètres de rayon. Vendredi dernier, la Corée du Sud a même décidé d'interdire l'importation de volaille française.

Certaines souches de virus de la grippe aviaire sont hautement pathogènes. Les plus dangereuses pour les volailles et les oiseaux sont des variantes du H5N1, qui pourrait se transmettre via des oiseaux sauvages par exemple. Et si "l'influenza aviaire n'est pas transmissible à l'homme par la consommation de viande, œufs, foie gras, et plus généralement de tout produit alimentaire", comme le rappelle le communiqué, le H5N1 est capable de s'adapter à l'homme en se transmettant par voie aérienne. La contagion résulte d'une grande proximité avec les volailles.

En France, la dernière crise provoquée par le virus avait commencé début 2006, dans l'Ain. Le gouvernement avait alors imposé pendant trois mois le confinement général des oiseaux et des volailles élevés en plein air ou détenus par des particuliers sur l'ensemble du territoire.

 

 

 

 

La grippe aviaire n'est pas transmissible via la nourriture.


Commentaires

-