Diabète: l'augmentation du nombre de malades inquiète l'OMS

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Diabète: l'augmentation du nombre de malades inquiète l'OMS

Publié le 06/04/2016 à 19:31 - Mise à jour à 19:36
©Victor/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): VL

-A +A

Dans un rapport publie ce mercredi, l'Organisation mondiale de la santé alerte sur la propagation du diabète depuis 35 ans. Elle appelle tous les pays à mettre en œuvre les moyens nécessaires pour réduire l'impact de cette maladie responsable de plus d'un million de décès par an.

L'OMS dresse ce mercredi 6 un bilan alarmant sur le développement du diabète dans le monde. Selon l'Organisation mondiale de la santé, le nombre de personnes concernées par la maladie a été multiplié par quatre en 35 ans, passant de 108 millions en 1980 à 422 millions en 2015. Certes, il faut tenir compte de l'évolution de la population mondiale, mais cela fait tout de même passer le taux de malades de 4,7% à 8,5%.

Cause principale de cette hausse selon l'organisation onusienne: l'évolution du mode de vie, trop sédentaire et marqué par une alimentation trop riche: "si nous voulons progresser et mettre un terme à la recrudescence du diabète, nous devons repenser notre vie quotidienne afin d’avoir une alimentation saine, d’être actif et d’éviter la prise de poids excessive", a déclaré le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS.

"En 2014, plus d’un adulte sur trois âgé de plus de 18 ans était en surpoids et plus d’un sur dix était obèse", relève le rapport de l'OMS, cela alors que le surpoids et l'obésité sont d'importants facteurs de développement du diabète.

Avec pour complications possibles: infarctus du myocarde, AVC, cécité, problèmes rénaux ou amputation des membres inférieurs. En 2012, 1,5 millions de décès étaient liés au diabète. Et 43% d'entre eux sont considérés comme "prématurés" car survenus avant 70 ans.

L'organisation recommande donc de mettre en œuvre "les engagements mondiaux à combattre le diabète et d’autres maladies non transmissibles" qui doivent notamment permettre de réduire "de 30% d’ici à 2030 le taux de mortalité prématurée due à des maladies non ransmissibles, y compris le diabète".

En plus d'un mode de vie plus sain, l'accès au médicament des pays les plus pauvres reste également un enjeu majeur. Les traitements, et notamment l'insuline, ne sont en effet disponibles que dans un pays sur trois parmi les plus pauvres du monde.

Le diabète est une maladie due à une mauvaise répartition de l'insuline dans le corps. Dans les cas de diabète de type-1, le pancréas n'en crée pas et le malade va être contraint de s'en injecter régulièrement pour contrôler sa glycémie (le taux de sucre dans le sang). Il représente environ 10% des cas.

Le diabète de type-2 est dû à une mauvaise utilisation de l'insuline par les cellules de l'organisme. Il représente 90% des cas mais se traite par une bonne hygiène de vie, un régime adapté et une surveillance régulière.

Le diabète gestationnel apparaît temporairement durant la grossesse et les personnes qui en sont atteintes sont exposées à un risque à long terme d’évolution vers un diabète de type-2.

 

Auteur(s): VL


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


En 2015, 422 millions de personnes étaient concernées par le diabète dans le monde selon l'OMS.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-