Don d'organes: une nouvelle campagne pour sensibiliser (VIDEO)

Dites-le à vos proches

Don d'organes: une nouvelle campagne pour sensibiliser (VIDEO)

Publié le :

Mardi 21 Juin 2016 - 11:51

Mise à jour :

Mardi 21 Juin 2016 - 12:28
A l'occasion de la Journée nationale de réflexion sur le don d'organes, le 22 juin prochain, l'Agence de la biomédecine a lancé une nouvelle campagne de sensibilisation. L'organisme invite la population française à réfléchir sur cette éventualité, d'affirmer sa position et à en parler autour de soi, même si le sujet peut parfois être tabou.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

"Vous êtes donneur. Sauf si vous dites que vous ne voulez pas être donneur": tel est le message que souhaite faire passer l'Agence de la biomédecine (ABM) à l'approche de la Journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe, mercredi 22 juin. Pour sa nouvelle campagne de sensibilisation, lancée le 18 juin dernier, l'organisme a vu les choses en grand: en plus d'avoir dispersé des affiches dans tous les centres hospitaliers habilités à cette pratique, l'organisme a réalisé un spot télévisé diffusé sur les principales chaînes de  télévision nationale. Bien que le sujet soit encore tabou dans de nombreuses familles, l'Agence de la biomédecine rappelle l'importance de faire connaître sa volonté et invite la population française à se rendre sur la page Facebook "Dons d'organes, je le dis".

Pour se renseigner au mieux sur cette pratique, il suffit de se rendre sur le site dondorganes.fr qui a été totalement repensé pour l'occasion. Dessus, les internautes peuvent trouver en un clic toutes les réponses aux questions qu'ils se posent à travers différentes rubriques ("Comment exprimer son choix?", "les étapes du don à la greffe" ou encore "le don du vivant"). Il est également possible de poser sa propre question. "L’objectif est de répondre avec clarté et précision à toutes les questions (…), et ce pour lui permettre de faire un choix éclairé sur le sujet", précise l'Agence de la biomédecine dans un communiqué.

Pour les personnes qui ne souhaitent pas être prélevées de leurs organes, ils peuvent s’inscrire sur un registre national des refus. Pour les autres, il est possible de recevoir une carte de donneur même si elle n'a pas véritablement de valeur légale. Au de la législation, c'est vers la famille que se tournent les équipes médicales en cas de décès, d'où la nécessité d'en parler. La carte de donneur permettra simplement d'ouvrir plus facilement la discussion entre les médecins et la famille.

L'an dernier 5.746 dons d'organes ont été réalisés en France. Malgré ce chiffre encourageant, plus de 21.000 personnes étaient toujours en attente d'une greffe.

(Voir ci-dessous la vidéo de la campagne de sensibilisation): 

 

La Journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe aura lieu le 22 juin.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-