Doubler sa portion de fruits et légumes réduit les risques de mort prématurée

Doubler sa portion de fruits et légumes réduit les risques de mort prématurée

Publié le :

Vendredi 24 Février 2017 - 08:36

Mise à jour :

Vendredi 24 Février 2017 - 08:37
©IanDKeating/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des chercheurs britanniques ont publié mercredi une étude démontrant que le nombre de morts prématurées diminuait de manière significative, quand les populations absorbaient une consommation de fruits et légumes de deux fois la recommandation minimum (cinq fruits et légumes par jour).

Les publicités et campagnes de prévention incitant à manger cinq fruits et légumes par jour vont-elles disparaître? Pas forcément car c'est un minimum conseillé par les professionnels de santé, mais des scientifiques britanniques ont publié mercredi 22, dans l’International Journal of Epidemiology, une étude montrant que "cinq portions de fruits et légumes, c’est bien, mais dix par jour, c’est encore mieux", selon l'un des co-auteurs, le Dr Dagfinn Aune, chercheur à l’Imperial College de Londres.

Cette étude est en fait un rapport complet de 95 sous-études qui ont servi à analyser les comportements alimentaires -et plus précisément donc la consommation de fruits et légumes- de deux millions de personnes. L'équipe scientifique a ainsi remarqué qu'à partir de 200g consommés par jour, les bénéfices sur la santé sont déjà importants. Les risques d'infarctus, AVC et développement de cancer commencent déjà à être réduits.

Mais à partir de dix portions de fruits et légumes, les effets positifs sur la santé sont réellement significatifs. Le risque de mourir de façon prématurée est réduit d'un tiers. Celui d'être victime d'un AVC aussi.

Si tous les habitants de la planète pouvaient consommer la dose recommandée de cinq fruits et légumes par jour, au moins cinq millions de décès prématurés seraient évités. Et si chacun doublait cette consommation de base, ce sont plus de 7,8 millions de vies qui seraient sauvées.

Plus facile à dire qu'à faire. En France, par exemple, 8% des Français parviennent à atteindre cet objectif.

Plus de 7,8 millions de vies pourraient être sauvées si la consommation de fruits et légumes étaient doublées par rapport à la recommandation de base.


Commentaires

-