Drôme: frappé par une méningite foudroyante, un homme meurt 30 minutes après son arrivée à l'hôpital

Drôme: frappé par une méningite foudroyante, un homme meurt 30 minutes après son arrivée à l'hôpital

Publié le :

Samedi 31 Décembre 2016 - 16:53

Mise à jour :

Samedi 31 Décembre 2016 - 16:54
Un trentenaire de la Drôme est mort à l'hôpital de Montélimar seulement une demi-heure après avoir été admis pour une méningite. Un cas de figure rare, pour une pathologie néanmoins contagieuse. Ses proches vont être traités à titre préventif.
©Gelebart/20Minutes/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Foudroyante. Il n’y a pas d’autres mots pour décrire la méningite qui a frappé ce malheureux trentenaire de Bonlieu-sur-Roubion jeudi 29 dans l’après-midi.

Il était 15 heures environ quand les pompiers de la Drôme reçoivent un appel pour porter secours à la victime. Celui-ci a soudainement été frappé par les symptômes de la maladie : des maux de tête violents, une fièvre brusque, des vomissements et, le plus souvent (mais pas toujours cependant), une raideur au niveau de la nuque.

Emmené en urgence à l’hôpital de Montélimar, il faudra à peine trente minutes pour que la maladie provoque le décès de l’homme. Une liste de 25 personnes ayant fréquenté le trentenaire a été dressée : ils recevront un traitement antibiotique à titre préventif.  

La méningite, une inflammation grave des méninges qui enveloppent le système nerveux central, n’est que faiblement contagieuse, mais elle provoque parfois des morts spectaculaire et rapide. La bactérie –elle peut aussi être virale– qui la provoque ne survit pas à l’air libre et se transmet en général par la salive, le plus souvent par un porteur sain (qui a le microbe mais ne développe pas l’infection). C’est d’ailleurs la piste suspectée dans le cas de trois infections graves intervenues coup sur coup sur le campus de Dijon.

De tels cas de mort brutale sont relativement rares en France, avec 53 décès recensé en 2015, selon des chiffres de l'Institut national de veille sanitaire (InVs).

 

Malgré la prise en charge, l'homme est mort une demi-heure après son arrivée à l'hôpital.


Commentaires

-