e-santé : la cabine de télémédecine lancée à la campagne pour faire face aux déserts médicaux

e-santé : la cabine de télémédecine lancée à la campagne pour faire face aux déserts médicaux

Publié le :

Vendredi 22 Novembre 2019 - 12:41

Mise à jour :

Vendredi 22 Novembre 2019 - 12:43
crédits : H4D
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Pour lutter contre les déserts médicaux, Le Favril, commune de quelques 360 habitants en Eure-et-Loir a mis en service, lundi 7 octobre 2019, une cabine de télémédecine dans un bâtiment annexe de la mairie. Une expérimentation inédite en France.
 
John Billard, maire du Favril et vice-président de l’Association des maires ruraux de France, est parti du constat qu'il est souvent tellement complexe de décrocher un rendez-vous chez un généraliste dans les communes rurales et qu’une solution alternative était nécessaire pour lutter contre les déserts médicaux
 
Il a fait appel à la société française H4D, qui développe des cabines de télémédecine permettant au médecin de mesurer le rythme cardiaque, la température et la pression artérielle d’un patient, de faire des tests visuels et auditifs  à plusieurs centaines de kilomètres de distance.
 
Une consultation traditionnelle mais par vidéo conférence
 
La cabine est appelée Consult Station, et est bien connectée à Internet, dotée d’une webcam, mais aussi d’outils pour que le professionnel de santé ait tous les moyens de faire son diagnostic. Le patient entre dans la cabine et insère sa carte vitale dans un espace dédié pour lancer la téléconsultation. Une fois seul et installé dans le fauteuil de la cabine, un médecin apparaît sur l’écran.
Comme dans une consultation traditionnelle, le médecin reçoit le patient, l’écoute et le guide pour prendre toutes les mesures nécessaires au diagnostic. Enfin, il peut délivrer une ordonnance, qui est imprimée dans la cabine.
 
La cabine dispose d’un tensiomètre, d’un stéthoscope, d’un thermomètre, d’un électrocardiogramme… Des instruments que le médecin fait manipuler au patient. Un assistant est également présent pour l’aider si besoin. 
Outre les médecins de la société H4D, le maire du Favril, John Billard, veut mener ce projet avec les médecins d’Eure-et-Loir. « Il ne s’agit pas de remplacer les médecins », précise t-il.
 
 
Des opérations chirurgicales grâce à la 5G
 
Selon les spécialistes, nous allons prochainement voir une adoption massive des consultations virtuelles. Pour Jeff Becker, spécialiste technologies de la santé au sein du cabinet d’études de marché Forrester, aux Etats-Unis, les visites médicales virtuelles pourraient dépasser les visites physiques d’ici fin 2020.
 
Avec l’arrivée programmée de la 5G, et sa capacité, sa rapidité et son temps de réaction très réduit, des nouvelles possibilités comme les opérations chirurgicales réalisées par des robots commandés à distance seront bientôt possibles.
 
La première opération chirurgicale au monde « télémonitorée » grâce à la 5G a été réalisée fin février 2019, pendant le Mobile World Congress (MWC) à Barcelone. Grâce à la 5G l'équipe n’a pas eu plus d'une ou deux millisecondes de temps de latence, ce qui a permis de réaliser l'opération sans risque.
 
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :


la première cabine de télémédecine "Consult Station" a été mise en service dans la commune du Favril

Commentaires

-