Ebola: l'épidémie recule au Libéria

Encourageant

Ebola: l'épidémie recule au Libéria

Publié le :

Mardi 11 Novembre 2014 - 16:41

Mise à jour :

Mercredi 12 Novembre 2014 - 09:18
Médecins sans frontières fait état d'une forte baisse du nombre de nouveaux cas d'Ebola détectés au Libéria ces dernières semaines. Mais l'ONG prévient que ce recul pourrait n'être que temporaire.
©Reuters
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

C'est un premier signe encourageant. Les équipes de Médecins sans frontières (MSF) au Libéria observent pour la première fois depuis le début de l'épidémie une diminution de l'intensité de l'épidémie, selon un communiqué publié le 10 novembre.

Ainsi, dans le centre MSF de Monrovia, la capitale libérienne, sur les 250 lits disponibles, seuls 50 sont actuellement occupés par des malades. Mieux, à Foya, dans la zone forestière du nord du pays, la structure locale de l'ONG n'a plus aucun patient confirmé depuis le 30 octobre.

Victoire? Pas tout à fait: le communiqué de MSF rappelle que la situation est très loin d'être stabilisée en Guinée et en Sierra Leone, où le nombre de cas continue d'augmenter. De plus, l'ONG précise que "ce déclin pourrait n’être que temporaire, comme il l’a été à deux reprises en Guinée, avant d’être suivi d’une reprise de l’épidémie".

Médecins sans frontières insiste sur l'importance de mettre désormais en place de nouvelles formes d'action. "La riposte doit s’adapter si nous voulons continuer à gagner du terrain et espérer vaincre l’épidémie. La priorité est d’élaborer des stratégies flexibles, permettant de répondre rapidement à des petits foyers éparpillés dans le pays", insiste MSF. L'un des objectifs est donc désormais de déployer des équipes mobiles, capables de se projeter dans les zones les plus affectées par l'épidémie au Libéria. Et de s'adapter rapidement à l'apparition de nouveaux foyers infectieux.

Enfin, la réouverture des services de santé essentiels est une autre composante de la réponse à l’épidémie. Bien souvent, dans les pays touchés, le système de santé s'est "littéralement effondré", selon MSF. La réouverture des nombreux hôpitaux et dispensaires qui ont dû fermer est une autre priorité des équipes sur place.

En Afrique de l’Ouest, MSF répond actuellement à l’épidémie d’Ebola en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. Au Mali, une de ses équipes fournit un soutien technique au ministère de la Santé. Environ 3.300 personnels MSF sont déployés dans toute la région et gèrent six centres d’isolement et de traitement ainsi que deux centres de transit. Depuis le début de l’épidémie, MSF a admis plus de 5.600 patients.

 

Des volontaires de Médecins sans frontières dans un centre de traitement d'Ebola en Sierra Leone.

Commentaires

-