Ebola: premier cas suspect sur l'île de La Réunion

En attente des analyses

Ebola: premier cas suspect sur l'île de La Réunion

Publié le :

Samedi 13 Décembre 2014 - 11:16

Mise à jour :

Samedi 13 Décembre 2014 - 14:19
Un premier cas de contamination par le virus Ebola est suspecté sur l'île de La Réunion. Il s'agit d'une pharmacienne qui a été hospitalisée vendredi 12 pour de fortes fièvres alors qu'elle était récemment allée en voyage en Guinée.
©Laurent Gilliron/AP/SIPA
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Ce serait le premier cas d'Ebola dans l'île de La Réunion, s'il était confirmé. Alors qu'elle était récemment allée en voyage en Guinée, une pharmacienne a été hospitalisée vendredi 12 dans la soirée suite à de fortes fièvres. Les résultats d'analyse sont attendus lundi 15 décembre.

"Ce matin, le directeur du centre hospitalier universitaire, M. David Gruson, et la directrice de l'agence régionale de santé, Mme Chantale de Singly, m'ont informé qu'une patiente avait été hospitalisée avec une forte fièvre", a indiqué le président de l'instance chargée de la politique sanitaire et sociale de Saint-Denis Serge Camatchy.

La patiente revenait d'une mission humanitaire dans l'Ouest de l'Afrique, en Guinée. Atteinte de symptômes compatibles avec le virus Ebola et revenant d'un pays où l'épidémie de fièvre hémorragique fait rage, la malade a été transportée à l'hôpital avec forces précautions.

Les personnels du Service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) sont ainsi venus la chercher équipés de tenus étanches. Ils l'ont ensuite emmenée au CHU Félix Guyon de Bellepierre de Saint-Denis de la Réunion, le seul de cette île de l'Océan Indien habilité à la prise en charge de malades atteints d'Ebola.

"Conformément au protocole mis en place depuis le début de la crise sanitaire, le ministère ne commente pas les cas de suspicion", a réagi samedi matin le ministère de la Santé. "Il y aura une communication uniquement si le cas est confirmé par les analyses", ont annoncé les équipes de Marisol Touraine.

 

Les analyses confirmant, ou non, qu'il s'agit bien du virus Ebola sont attendues lundi 15. (Image d'illustration)

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-