Empoisonnement d’Alexeï Navalny : l’Europe se prépare à riposter !

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Empoisonnement d’Alexeï Navalny : l’Europe se prépare à riposter !

Publié le 09/09/2020 à 07:36 - Mise à jour à 09:39
Yuri KADOBNOV / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Depuis près de 3 semaines, l’empoisonnement d’Alexeï Navalny concentre les attentions de la diplomatie européenne. Tous les regards sont tournés vers la place Rouge, et la riposte se prépare.

Les médecins allemands réservent leur jugement quant aux conséquences éventuelles de l’empoisonnement dont a été victime Alexeï Navalny. 18  jours après cet empoisonnement (à bord d’un vol commercial en Sibérie), le leader de l’opposition russe « a été sorti du coma artificiel ». Pour autant, les spécialistes se donnent encore quelques jours pour établir leur diagnostic en ce qui concerne les séquelles dont pourrait souffrir Mr Navalny.

L’Union européenne divisée sur l’importance des sanctions à appliquer

Puisque l’Allemagne assure actuellement la présidence de l’Europe, Berlin a pris la tête des discussions, visant à définir le niveau de la riposte à adresser à Moscou. Car une chose est sure, comme l’a rappelé Norbert Röttgen, président de la commission des affaires étrangères du parlement allemand :

« Les rituels diplomatiques ne suffisent plus »

Plus que l’empoisonnement en lui-même, les européens, Berlin en tête, ne supportent pas les démentis catégoriques de Moscou. Ce déni total a convaincu les gouvernants de l’Union Européenne à prendre des sanctions en guise de rétorsion envers le pays dirigé par Vladimir Poutine.

Les négociations sont en cours, car la volonté de ne pas rompre les négociations stratégiques menées depuis plusieurs années avec Moscou se fait également sentir. Les sanctions devront être proportionnées mais suffisamment significatives, un subtil équilibre difficile à trouver. D’autant plus, que la Russie n’entend pas se laisser faire sans réagir. Sanctionner sans initier une dangereuse escalade, voilà ce que Berlin doit réussir à imposer au reste de l’Europe.

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Alexei Navalny est sorti du coma artificiel, dans lequel il était plongé

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-