Epidémie de choléra: quels sont les risques en France?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Epidémie de choléra: quels sont les risques en France?

Publié le 06/09/2018 à 18:26 - Mise à jour à 18:29
© BORIS HORVAT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

L'épidémie de Choléra qui sévit en Algérie a ravivé la crainte d'une contamination en France. Cependant, le risque de voir des cas autres qu'importés dans l'Hexagone est très faible. Les précautions restent cependant de mise face à une maladie qui peut tuer en quelques heures.

Les 150 passagers d'un avion en provenance d'Algérie ont dû être pris en charge mercredi 5 à Perpignan en raison de la suspicion d'un cas de choléra. Un enfant susceptible d'être porteur de la maladie a été hospitalisé avant que la suspicion ne soit levée.

La crainte d'un retour en France de cette maladie pourtant assimilée aux pays en voie de développement a été ravivé par un début d'épidémie en Algérie qui a fait deux morts. Celle-ci est ce jeudi 6 désormais "maîtrisée" selon le ministre algérien de la Santé, Mokhtar Hasbellaoui. Le ministère français des Affaires étrangères continue cependant de conseiller aux voyageurs de faire preuve de vigilance en la matière.

Car si le choléra est facile à soigner, surtout dans un pays développé comme la France, il peut également tuer vite. La maladie peut provoquer une diarrhée abondante mais indolore et des vomissements pouvant aboutir rapidement à une déshydratation sévère. Dans les cas les plus graves ou chez une personne déjà fragile, celle-ci peut entraîner la mort en quelques heures si un traitement par perfusion de liquide et d'antibiotique n'est pas rapidement administré.

Voir: Suspicion de choléra dans un avion en provenance d'Algérie: les passagers autorisés à partir

Ces traitements sont facilement accessibles en France. La possibilité que des cas mortels surviennent est donc très faible. Et si le risque zéro n'existe pas, celui d'une épidémie semble également peu probable.

En effet, le choléra se transmet par l'ingestion d'éléments contaminés par le bacille vibrio cholera, présent dans les selles des personnes touchées. Il peut s'agir d'aliments manipulés par un malade et non lavés ou d'eau lorsque celle-ci est d'une source douteuse, potentiellement contaminée par des déjections humaines.

C'est pourquoi cette maladie sévit essentiellement dans les pays en voie de développement et/ou ayant subi une catastrophe naturelle, lorsque l'accès à l'eau potable est compromis. Encore une fois, la France apparaît prémunie contre de telles situation. C'est pourquoi le choléra y est considéré par les autorités sanitaires comme une maladie uneiquement "importée" ainis que "rare et en diminution".

"Il n’y a eu en France que 129 cas importés entre 1973 et 2005, et deux décès notifiés", note Santé publique France. Par ailleurs "le risque de transmission secondaire semble très faible. En milieu de soins, le respect des précautions usuelles d’isolement entérique suffit pour éviter le risque de contamination secondaire".

Lire aussi:

Gale, scorbut, choléra: pourquoi ces maladies sont de retour

Le Yémen menacé par une nouvelle "vague majeure" de cas de choléra avertit l'OMS

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Facile à soigner dans un pays développé, le choléra peut cependant tuer en quelques heures.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-