L'être humain ne vieillirait plus (vraiment) à partir d'un certain âge

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

L'être humain ne vieillirait plus (vraiment) à partir d'un certain âge

Publié le 07/07/2018 à 18:01
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Selon une étude, l'être humain cesserait biologiquement de vieillir à partir d'un certain âge. Autrement dit, le risque de mort naturelle, qui augmente tout au long d'une vie, n'augmenterait plus.

Tout le long d'une vie, mourir d'une mort naturelle est de plus en plus probable. Le risque ne cesse d'augmenter avec le temps. Mais à partir d'un certain âge, ce risque n'augmente plus.

Selon une récente étude, publiée dans le magazine Science, à partir du très vieil âge de 105 ans, le risque de mourir l'année suivante n'augmente donc plus. Il est le même pour tous les centenaires.

Comme le souligne le site Internet Trust My Science, cela signifie qu'à 112 ans, une personne aura autant de risque de ne pas atteindre ses 113 ans, qu'un individu de 105 ans de mourir avant ses 106 printemps.

Ce risque de mourir de cause naturelle augmente en revanche avant ce stade de la vie de manière exponentielle: ainsi, à 50 ans, on a trois fois plus de chances de mourir avant ses 60 ans, que lorsque l'on avait 30 ans.

Voir aussi: peur de vieillir, que faire?

Et à partir de 60 ans, ce fameux risque est de plus en plus important, puisqu'il double tous les huit ans.

De nombreuses études ont été menées sur le passé sur la longévité de la vie pour déterminer une sorte d'âge plafond, mais elles ont été effectuées à partir de la durée de vie d'animaux ou d'insectes.

Entre 2009 et 2015, des chercheurs italiens et américains ont récolté des données sur 3.836 personnes qui ont atteint l'âge de 105 ans et sont arrivés à cette conclusion-là: le taux de mortalité atteint un plafond chez les centenaires d'au moins 105 ans.

"C’est une importante preuve que s’il y a une limite maximum de la durée de vie humaine, nous n’en sommes pas encore proches", a expliqué l'un des co-auteurs de cette étude, Kenneth Wachter, statisticien de l'université de Berkeley en Californie.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


A partir de 105 ans, le risque de mort naturelle n'augmenterait plus.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-