Feu vert pour les tests salivaires

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Feu vert pour les tests salivaires

Publié le 21/09/2020 à 12:10
© Sylvain THOMAS / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
De nouveaux types de tests de dépistage de la Covid-19 vont faire leur apparition, suite à l’avis favorable de la Haute autorité de santé : les tests salivaires. Mais ils ne seront pas pour tout le monde.
 
Et surtout pas pour les personnes asymptomatiques, qui représentent environ la moitié des personnes testées positives au Sars-Cov-2 (51% fin août selon Santé Publique France). En effet, les tests salivaires sont, selon la HAS, « très peu performants » sur les personnes asymptomatiques. 
 
On ne trouve pas d’explication, simplement un constat, sur cette inutilité des tests salivaires (trois cas sur quatre ne sont pas détectés) lorsque les personnes sont infectées sans présenter de symptômes. La charge virale n’est en effet pas moins importante chez les « asymptomatiques », selon l’Imperial College London. 
 
Quelle est l’utilité de ces tests salivaires ? 
 
Pour l’HAS, il s’agit d’abord d’une question d’acceptabilité par des personnes pour lesquelles le test nasopharyngé est trop difficile. La Haute autorité de santé pense tout particulièrement aux enfants, aux personnes âgées ou encore aux malades psychiques.
 
« Leur intérêt est de faciliter les prélèvements, de réduire les risques de contamination du personnel soignant et d’être moins désagréables pour les patients »
 
Concrètement, un crachat ou un prélèvement par pipetage de salive suffit à la réalisation d’un tel test. 
 
Est-ce que le résultat sera donné plus rapidement ?
 
En fait non, puisque l’analyse de l’échantillon est effectuée de la même manière que pour un test PCR, c’est-à-dire en laboratoire.
 
Les tests salivaires n’ont donc pas vocation à réduire les files d’attente devant les centres de dépistage du coronavirus. Ce serait plutôt le rôle des tests antigéniques, dits rapides, que nous avions évoqué dans un précédent article, mais qui nécessitent en cas de résultat positif une confirmation par test PCR.
 
Ces tests seront-ils remboursés ? 
 
L’Assurance maladie doit se prononcer dans les jours à venir sur le remboursement de ces tests salivaires. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les échantillons sont analysés en laboratoire, de la même façon que pour les tests PCR

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-