Fin de vie : des malades autorisés à soigner leur dépression grâce à des champignons hallucinogènes

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Fin de vie : des malades autorisés à soigner leur dépression grâce à des champignons hallucinogènes

Publié le 04/09/2020 à 11:27 - Mise à jour à 12:41
Michael M from Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Sous sa forme naturelle ou synthétique, la psilocybine permet de soigner les troubles anxieux et la dépression. Pour la première fois, au Canada, des patients en fin de vie ont reçu l'autorisation de soulager leurs souffrances grâce à des champignons hallucinogènes. Un espoir pour des millions de personnes.

C’est une grande victoire pour ceux qui se battent depuis des années pour venir en aide aux personnes en fin de vie : le gouvernement canadien a autorisé, début d’août, le recours à la psilocybine. Cette molécule contenue dans les champignons hallucinogènes est connue pour ses nombreux effets thérapeutiques et notamment sur les troubles de l’anxiété et la dépression. Mais, comme dans l’immense majorité des pays du monde, la consommation des champignons magiques est interdite.

A la faveur d’une dérogation à la loi sur les drogues, qui a été délivrée par la ministre canadienne de la Santé Patty Hadju, quatre personnes atteintes d’un cancer en phase terminale ont donc pu consommer légalement des champignons hallucinogènes.

La psilocybine n'est pas adaptée à tous les malades
En 2016, une étude clinique menée aux États-Unis avait montré qu’une prise unique de psilocybine permettait de soulager l’anxiété et la dépression de patients atteints de cancer pendant 6 mois. Les recherches psychiatriques s’intéressent en effet depuis une vingtaine d’années à cette substance psychédélique dont on connait les effets bénéfiques depuis les années 1950.

Selon les auteurs de cette étude, ce traitement pourrait également être efficace chez les patients souffrant de dépression sans être atteints de cancer. Tout en précisant que certaines personnes (adolescents et schizophrènes notamment) ne doivent pas toucher à cette molécule, qu’elle soit d’origine naturelle (champignons hallucinogènes) ou synthétique (LSD). Il est également précisé qu’il est vivement déconseillé de tenter de se soigner seul avec cette molécule.

A lire aussi : Petite déprime ou vraie dépression, à quel moment s'inquiéter ?

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les champignons hallucinogènes peuvent, chez certaines personnes, soulager la dépression

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-