Grâce à Omicron, l'OMS juge "plausible" une fin de pandémie en Europe

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 24 janvier 2022 - 22:36
Image
Siège de l'OMS
Crédits
AFP
Le siège de l'OMS.
AFP

Le 11 janvier, l’Agence européenne du médicament déclarait que l’humanité allait pouvoir vivre avec le virus grâce au variant Omicron. Ce 23 janvier, c’est l’OMS Europe qui a fait une déclaration du même ordre.

« Il est plausible que la région se rapproche d'une fin de la pandémie »

Le directeur de l’OMS Europe Hans Kluge a estimé ce dimanche qu’Omicron pourrait faire entrer la pandémie Covid-19 sur le vieux continent dans une phase de dénouement. « Il est plausible que la région se rapproche d'une fin de la pandémie », a-t-il confié à l'AFP.

Et d’ajouter : « Une fois que la vague Omicron sera calmée, il y aura pendant quelques semaines et quelques mois une immunité globale, soit grâce au vaccin, soit parce que les gens seront immunisés en raison de l'infection et aussi une baisse en raison de la saisonnalité. »

Toutefois, l’organisation appelle à la prudence en raison de « la versatilité du virus ». Nous ne sommes pas dans « une ère endémique », a rappelé le responsable onusien. « Endémique signifie (...) que l'on peut prévoir ce qui va se passer, ce virus a surpris plus d'une fois. Nous devons donc être très prudents », a souligné Hans Kluge.

Dans l'Union européenne et l'Espace économique européen (EEE), ce variant, qui pourrait contaminer 60% des Européens d’ici mars, est désormais dominant selon l'agence de santé européenne.

Une incohérence avec l’instauration du passe vaccinal pointée du doigt sur les réseaux

Sur Twitter, les internautes ont rapidement relayé cette information et mis à nu l’incohérence entre le mise en place d'un passe vaccinal et cette déclaration de l’OMS. Aussi, le président des Patriotes Florian Philippot a commenté qu’il s’agissait là d’une nouvelle preuve que cette affaire est « exclusivement politique et financière ».

Suite à la déclaration de l’agence de santé, l’économiste Philippe Murer a, pour sa part, qualifié la politique vaccinale voulue par Emmanuel Macron d’« infâme ».

Plus tôt, le 20 janvier, l’OMS demandait la levée des interdictions de voyage et du passe vaccinal pour entrer dans les pays, jugeant que la mise en œuvre d'interdictions générales de voyager, tout comme l'obligation vaccinale aux frontières, « n'est pas efficace pour supprimer la propagation internationale » du variant Omicron.
 

À LIRE AUSSI

Image
Manifestation contre les restrictions sanitaires à Bruxelles, le 23 janvier 2022.
Bruxelles : retour sur une manifestation anti-restrictions sous tension
Des manifestants venus de toute l’Europe se sont déplacés à Bruxelles ce dimanche pour exprimer leur opposition aux restrictions sanitaires. Si le cortège s’est élancé...
24 janvier 2022 - 17:54
Politique
Image
Une urne.
Escroquerie covidienne : l’électeur doit mesurer l’enjeu essentiel de la présidentielle
TRIBUNE - A moins de trois mois de l’élection clef de la Ve République, l’affaire semble assez mal engagée. Tout paraît en place pour que Macron ou Pécresse soient rec...
21 janvier 2022 - 12:47
Opinions
Image
Conseil Constitutionnel NB
Le Conseil constitutionnel approuve sans détour l'instauration du passe vaccinal
Ce jour, le Conseil constitutionnel rendait son avis sur l'instauration du passe vaccinal. Comme l'avait brillamment deviné Jean Castex pendant sa conférence de presse...
21 janvier 2022 - 17:14
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don