Grippe 2015/2016: les moins de 15 ans particulièrement touchés

Grippe 2015/2016: les moins de 15 ans particulièrement touchés

Publié le :

Mercredi 12 Octobre 2016 - 17:55

Mise à jour :

Mercredi 12 Octobre 2016 - 18:05
©OJO Images/Rex/SIPA
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), l'épidémie de grippe de la saison dernière a particulièrement touchée les enfants de moins de 15 ans. Quant aux personnes âgées, elles ont été beaucoup moins affectées que l'hiver dernier.

Alors que la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière vient d'être lancée, Santé Publique France a dressé le bilan de la saison 2015/2016 dans son Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH). Concrètement, l’épidémie de grippe a été tardive, d'ampleur, de gravité modérée et dominée par le virus B/Victoria. Elle a débuté fin janvier en Bretagne et s’est étendue à l’ensemble de la métropole la semaine suivante pour se terminer 11 semaines après.

Le nombre de consultations, lui, est relativement stable par rapport aux années précédentes avec un pic d’activité observé entre le 14 mars et le 20 mars 2016: au total, 2,3 millions de Français ont consulté leur médecin pour des symptômes grippaux.  Et ce sont les enfants de moins de 15 ans qui ont été particulièrement touchés, une tranche d'âge qui représentait 42% des consultations pour syndrome grippal. En cause: le virus B/Victoria. Concrètement, les dernières épidémies où il a circulé largement datent de 2010/2011 et de 2005/2006. Par conséquent, une large part des jeunes enfants n’avait pas ou peu rencontré ce virus et n’était donc pas protégée.

Quant aux personnes âgées, elles ont été beaucoup moins affectées que l’hiver dernier, d'où l'intérêt de la prévention. Car pour la première fois depuis six ans, le taux de couverture vaccinale des patients à risques (plus de 65 ans et malades chroniques) a progressé cette année là.

L’épidémie hivernale de grippe touche en France, selon les années, entre 2 et 8 millions de personnes, provoquant la mort de 1.500 à 2.000 malades selon le Groupe d’expertise et d’information sur la grippe. Une maladie à ne pas prendre à la légère car si une très large majorité des personnes infectées s’en sortira sans problème, y compris sans traitement (les antibiotiques étant inefficaces contre un virus), une petite minorité, généralement les plus âgés ou les personnes immunodéprimées, développera des complications qui peuvent, elles, être très graves.

 

L'épidémie de grippe 2015-2016 a particulièrement touchée les enfants de moins de 15 ans.


Commentaires

-