Grippe: alerte "épidémie" en Ile-de-France, la vaccination sera-t-elle efficace?

Grippe: alerte "épidémie" en Ile-de-France, la vaccination sera-t-elle efficace?

Publié le 14/12/2017 à 11:34 - Mise à jour à 11:42
© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'Ile-de-France a été placée mercredi par Santé publique France en alerte "épidémie" pour la grippe. Il s'agit de la première région métropolitaine à atteindre ce seuil. Les autorités sanitaires rappellent que même si son efficacité peut varier, la vaccination reste le meilleur moyen de prévention.

L'épidémie de grippe est arrivée en Ile-de-France et se répand sur le reste du pays. La région est la première cette année à atteindre le seuil épidémique.

Selon les chiffres de Santé publique France dévoilés mercredi 13, à l'échelle nationale, le taux de consultations en médecine ambulatoire pour syndromes grippaux était de 98 pour 100.000 habitants. Au-dessous du seuil épidémique donc, mais avec des disparités au niveau régional.

Le niveau d'alerte en Ile-de-France est donc passé au niveau "épidémie". Huit des 12 autres régions métropolitaines sont au niveau d'alerte "pré-épidémie". Seul les régions Grand-Est, Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes et la Corse ne sont encore placées sous aucun niveau d'alerte.

Il est donc plus que temps de se préparer à l'épidémie. La vaccination reste la meilleure façon de se protéger de la grippe et de ses complications. Un délai de 15 jours après la vaccination est nécessaire pour être protégé.

La vaccination est particulièrement recommandée pour les seniors, les plus de 65 ans représentant 90% des décès liés au virus.

Lire aussi: Une mutation a réduit l'efficacité du vaccin contre la grippe en 2016

La défiance des Français envers les vaccins reste cependant importante. D'autant plus que celui contre la grippe a eu une efficacité limitée lors des dernières épidémies. Il arrive en effet que le type de virus le plus virulent ne soit pas celui attendu et donc le mieux ciblé par le vaccin. Le virus peut également muter après la fabrication des doses.

Il est encore trop tôt pour établir avec certitude quel virus sera le plus répandu cet hiver en raison du peu de statistiques disponibles. Depuis début octobre, la majorité des cas étudiés ont montré une prédominance à 74% des virus de type A, à savoir H1N1 puis H3N2. C'est cette dernière catégorie qui est attendue cette saison et ciblée prioritairement par le vaccin.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


L'Ile-de France a été placée en alerte "épidémie" pour la grippe.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-