Grippe aviaire: 12.000 canards vont être abattus dans le Lot-et-Garonne

Grippe aviaire: 12.000 canards vont être abattus dans le Lot-et-Garonne

Publié le :

Lundi 04 Décembre 2017 - 12:36

Mise à jour :

Lundi 04 Décembre 2017 - 12:47
© GEORGES GOBET / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un foyer de grippe aviaire faiblement pathogène H5N3 a été repéré dans le Lot-et-Garonne et les canards placés vendredi en quarantaine. Les 12.000 animaux devraient être abattus à titre préventif.

La nouvelle risque d'être un coup dure pour la filière canard à quelques semaines des fêtes de fin d'année. De nouveaux cas de grippe aviaire ont été identifiés dans un élevage du Lot-et-Garonne, a révélé dimanche 3 la Chambre d'agriculture du département.

Vendredi 1er, les quelque 12.000 animaux appartenant à l'élevage ont été placés en quarantaine et devraient être abattus mardi 5. C'est la deuxième fois que cette exploitation va voir son cheptel réduit à néant. Il avait déjà été l'objet d'un abattage massif lors de l'épizootie de grippe aviaire.

Voir: Grippe aviaire dans le Sud-Ouest - les principales dates de la crise

Une décision radicale qui suscite des critiques de la part des éleveurs. En effet, la souche en question, de type H5N3, est faiblement pathogène. Cité par Le Figaro, le président de la chambre d'Agriculture Serge Bousquet-Cassagne évoque un "gros rhume" qui aurait frappé les canards en raison de la vague de froid et donc une "fausse alerte".

Après plusieurs épizootie survenues depuis 2015 dont la dernière ne s'est achevée qu'en mai dernier, les règles de surveillance ont été renforcées et le recours à l'abattage massif est devenu plus systématique dans les élevages où un virus est repéré. Il s'agit du premier cas de grippe aviaire de l'année dans la région.

En début d'année, l'épizootie avait conduit les pouvoirs publics à prendre des mesures drastiques en ordonnant l'abattage de tous les canards des Landes, principal département touché, soit 600.000 palmipèdes. Au total, 4,5 millions d'animaux avaient été tués dans cette crise.

Les pertes financières de l'ensemble de la filière avaient été estimées à plus de 350 millions d'euros, selon le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (Cifog).

Les 12.000 canards de l'élevage devraient être abattus pour prévenir une nouvelle épizootie de grippe aviaire.


Commentaires

-