Grippe aviaire: de nouvelles souches en Allemagne et en Italie

Grippe aviaire: de nouvelles souches en Allemagne et en Italie

Publié le :

Mercredi 17 Décembre 2014 - 09:31

Mise à jour :

Mercredi 17 Décembre 2014 - 09:44
De nouveaux élevages européens sont touchés par le virus H5N8. Des milliers de volailles ont été abattues préventivement en Allemagne et en Italie.
©Jacky Zhao/Sipa
PARTAGER :
-A +A

L'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a annoncé ce mardi que deux foyers de grippe aviaire de type H5N8 ont été détectés, dans le nord de l'Allemagne et en Italie près de Venise.

Ce virus, qui touche depuis le début de l'année des élevages chinois, japonais et sud-coréens, est mortel pour les volailles mais présente un faible risque pour l'homme, contrairement au virus H5N1. Il existe aujourd'hui près d'une vingtaine de souches de grippe aviaire. Mais "toutes les souches sont susceptibles de se transmettre un jour aux hommes", assurait dans les colonnes du Monde Vincent Enouf, virologue et responsable adjoint du Centre national de référence des virus influenza de l'Institut Pasteur. Et les autorités sanitaires des pays européens prennent le sujet très au sérieux.

L'Allemagne a pris la décision d'abattre près de 31.000 bêtes dans deux élevages de Basse-Saxe. Des analyses ont révélées que le virus est similaire à celui détecté dans une autre région du pays un peu plus tôt, en novembre. Les autorités régionales avaient ordonné l'interdiction de tout transport de volailles pendant trois jours ce lundi, afin d'éviter la propagation du virus.

De l'autre côté des Alpes, plus de 1.200 volailles d'un élevage de Porto Viro dans le nord de l'Italie (à une cinquantaine de kilomètres de Venise), sont mortes après avoir été touchées par le virus H5N8. Les 20.000 autres volailles de l'exploitation devaient être abattues préventivement dès mardi 16.

L'Allemagne et l'Italie ne sont pas les seuls pays d'Europe à être touchés. D'autres cas ont été constatés en Angleterre et aux Pays-Bas.

Le virus pourrait avoir été importé d'Asie par des oiseaux migrateurs. Depuis lundi 17 novembre, la Commission européenne a pris la décision d'appliquer des mesures de restriction et de confinement dans les zones touchées: "aucun cadavre, aucune viande provenant de volailles, (…) aucun ustensile, aucune matière ni aucun déchet, aucune déjection, aucun fumier de volailles, (...) ne doit sortir de l'exploitation sans l'autorisation"  prescrivait-elle déjà en 2003 dans la directive 2005/94/CE.

 

De nouveaux cas de grippe aviaire ont été constatés en Europe en décembre.


Commentaires

-