Grippe aviaire: le "vide sanitaire" en place dans 18 départements

Grippe aviaire: le "vide sanitaire" en place dans 18 départements

Publié le 18/04/2016 à 14:38 - Mise à jour à 14:54
©Iroz Gaizka/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A partir de ce lundi, les canards et oies sont confinés à l'intérieur dans les élevages de 18 départements du Sud-ouest afin de lutter contre la grippe aviaire. Ces élevages seront totalement vidés d'ici mi-mai pour les désinfecter.

Aux grands maux les grands remèdes. A partir de ce lundi 18 et face à l'épidémie de grippe aviaire qui sévit depuis novembre dernier dans le Sud-ouest de la France, tous les canards et oies sont confinés à l'intérieur dans 18 départements. La conséquence de l'opération de "vide sanitaire" décidée en janvier dernier. Sont concernés les départements d'Aquitaine, de Midi-Pyrénées, la Corrèze, la Haute-Vienne ainsi que plusieurs communes de l'Aude et du Cantal.

Cette mesure s'inscrit dans une vaste opération de désinfection qui s'étendra jusqu'au 16 mai prochain et vise à éradiquer le virus. Ainsi, depuis le 18 janvier dernier, les éleveurs des propriétés concernées ne sont plus autorisés à accueillir de nouveaux canetons ou oisons. Ils ne conservent depuis que les animaux déjà présents qui doivent être gavés et progressivement abattus, ce qui prend en moyenne une quinzaine de semaine.

Par conséquent, tous les élevages seront vides le 16 mai prochain et les services sanitaires pourront se lancer dans les opérations de décontamination. " es nouvelles dispositions visent à éradiquer efficacement et durablement la maladie dans la filière palmipède et plus largement de retrouver le plus rapidement possible le statut indemne de la France pour l’ensemble de la filière volaille en apportant toutes les garanties nécessaires aux partenaires européens et pays tiers importateurs de volailles françaises", précise le ministère de l'Agriculture.

Les éleveurs de palmipèdes à foie gras ont estimé en janvier que ces mesures leur coûteront entre 250 et 300 millions d'euros et que "des indemnisations de l’État seront indispensables". La branche avicole (élevage d'oiseaux et de volailes) de la FNSEA a également demandé des "aides financières pour les éleveurs" de volailles. Le ministère a annoncé en mars une aide de 110 millions d'euros pour le secteur.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Canards et oies du Sud-ouest sont interdits de plein air dans 18 départements depuis ce lundi.

Fil d'actualités Société