Grippe: l'homéopathie est-t-elle efficace pour le traitement ou la prévention?

Grippe: l'homéopathie est-t-elle efficace pour le traitement ou la prévention?

Publié le :

Mardi 15 Janvier 2019 - 11:54

Mise à jour :

Mardi 15 Janvier 2019 - 12:08
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Face à l'épidémie de grippe, certains se tournent vers l'homéopathie. Si les autorités sanitaires préfèrent ne pas recommander ces traitement dont l'efficacité reste l'enjeu de débats, elles ne les déconseillent pas non plus, tout en rappelant que ce n'est pas un "vaccin".

Alors que l'épidémie de grippe arrive, de nombreux Français sont à la recherche d'un traitement ou d'une prévention efficace et beaucoup envisagent de se tourner vers l'homéopathie. Une branche dont l'efficacité fait cependant débat.

Les résultats des études sont contradictoires. La plus citée est celle de l'European Academies Science Advisory Council, (réunion des académies scientifiques des états membres de l'UE) datant de 2017 et qui avait mis en avant "l’absence de preuve solide et reproductible de l’efficacité des produits homéopathiques". Une conclusion résumée en mai dernier par la ministre de la Santé Agnès Buzyn qui jugeait que "l'homéopathie ne peut pas faire de mal".

Voir: Placebo? Inefficace? Dangereuse? L'homéopathie bientôt plus remboursée?

Faute d'une efficacité reconnue, les autorités sanitaires refusent de recommander l'homéopathie comme traitement contre la grippe. Le site de l'Assurance maladie recommande ainsi la réhydratation, le repos et la prise d’antipyrétiques en cas de fièvre: paracétamol, anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène) ou aspirine, en prenant garde aux interactions médicamenteuses.

Le recours à l'homéopathie n'est pas non plus déconseillée. En revanche les autorités mettent en garde contre l'idée qu'elle puisse faire office de "vaccin". Les produits stars en la matière (Influenzinum et Oscillococcinum notamment) sont en effet ceux servant à prévenir les symptômes grippaux. Depuis quelques années s'est développée la croyance en un "vaccin homéopathique" par prise régulière.

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) avait jugé nécessaire de rappeler en 2016 que "ces médicaments homéopathiques ne peuvent être considérés comme des vaccins et se prévaloir de la désignation de «vaccins homéopathiques». Leur utilisation à la place du vaccin anti-grippal constitue une perte de chance, notamment chez les personnes à risque de complications, comme le précise le Conseil supérieur d’hygiène publique de France".

Lire aussi:

Epidémie de grippe: le vaccin sera-t-il efficace cet hiver?

Grippe: période d'incubation, symptômes... ce qu'il faut savoir

"Rien de scientifique" dans l'homéopathie et les médecines alternatives

Face à la grippe l'homéopathie n'est pas contre-indiquée, mais pas conseillée non plus.

Commentaires

-