Grippe: le vaccin suspecté en Italie n'est pas commercialisé en France

Grippe: le vaccin suspecté en Italie n'est pas commercialisé en France

Publié le :

Vendredi 28 Novembre 2014 - 20:56

Mise à jour :

Samedi 29 Novembre 2014 - 12:51
En Italie, trois personnes sont mortes après avoir reçu une injection du vaccin contre la grippe du groupe Norvatis. L'Agence italienne du médicament (AIFA) a suspendu, jeudi 27, l'utilisation de deux lots du vaccin. En France, pas d'inquiétudes: le produit n'est pas commercialisé.
©Rogelio V.Solis/Sipa
PARTAGER :
-A +A

En Italie, le Fluad, le vaccin anti-grippe du groupe pharmaceutique suisse Novartis, est suspecté d'être à l'origine de trois décès. L'Agence italienne du médicament (AIFA) a annoncé, jeudi 27, la suspension de l'utilisation de deux lots de ce vaccin, tous deux produits dans une usine à Sienne, en Toscane.

Les victimes sont deux femmes de 79 et 87 ans et un homme de 68 ans, décédés entre le 12 et le 19 novembre dans le sud de l'Italie. Une quatrième personne, un homme de 92 ans, est actuellement hospitalisé dans un état grave sans qu'un lien clair n'ait pu être établi entre l'injection de vaccin et les causes des décès.

Sur son site internet, l'AIFA ne tire pas de conclusions hâtives: "des réactions adverses ont été rapportées après l’administration du vaccin (…) mais pour le moment, nous ne sommes pas certains qu’il s’agisse d’un hasard ou s’il existe un lien avec la vaccination", explique-t-elle. De son côté, le groupe Novartis a signalé dans un communiqué avoir examiné les produits en question. Tous seraient conformes aux normes de production et de qualité. Selon le groupe pharmaceutique, plus de 65 millions de doses ont été administrées avec succès depuis 1997.

Après les décès, l'association de consommateurs italienne "Codacons" a demandé au ministère de la Santé de suspendre les campagnes en faveur de la vaccination. Les autorités sanitaires italiennes, elles, ont appelé au calme après l'annonce de la suspension de la l'utilisation de ces deux lots de vaccins. Malgré cette affaire, l'AIFA a souligné l'importance de se faire vacciner contre la grippe. "Les vaccins sont une ressource précieuse et irremplaçable dans la prévention de la grippe saisonnière et ses complications" a précisé l'agence.

En France, aucune raison de paniquer. Le vaccin du groupe Norvatis n'est pas commercialisé. Pour autant, la grippe saisonnière reste un problème de santé publique. Chaque année, elle fait plus de 1.500 victimes dans l'Hexagone. 

Chaque année, la grippe saisonnière fait plus de 1.500 victimes en France.


Commentaires

-