Grossesse et Alzheimer: une alimentation riche protégerait bébé de la maladie

Grossesse et Alzheimer: une alimentation riche protégerait bébé de la maladie

Publié le :

Jeudi 29 Août 2019 - 19:17

Mise à jour :

Jeudi 29 Août 2019 - 19:17
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Des scientifiques américains ont récemment publié les résultats de leur étude portant sur la grossesse et Alzheimer, et plus spécifiquement sur le lien mère/enfant et l'alimentation qui, si elle était riche et grasse, pourrait protéger bébé de la maladie plus tard.

Les scientifiques savent que les enfants de femmes atteintes d'Alzheimer ont plus de risques de développer la maladie plus tard. Sans pourtant parvenir à identifier très exactement le gène responsable de l'hérédité de cette pathologie qui touche 225.000 nouvelles personnes en France chaque année. A noter que deux malades sur trois sont des femmes.

Plusieurs équipes travaillent sur le lien mère/enfant, qui pourrait avoir une incidence dans le développement d'Alzheimer plus tard (sachant que 15% des malades ont plus de 80 ans).

Des cherches de la Temple University aux Etats-Unis ont étudié l'alimentation pendant la grossesse et ont découvert récemment qu'il était possible qu'elle ait un impact pour le bébé, et qu'elle puisse le protéger contre Alzheimer.

Lire aussi: Méditer régulièrement pour prévenir la maladie d'Alzheimer?

Des tests ont été menés sur des souris en gestation, auxquelles a été administrée une alimentation riche et grasse, avant d'à nouveau les nourrir de façon équilibrée pendant la période de lactation.

L'étude, dont les résultats ont été récemment publiés dans la revue scientifique Molecular Psychiatry, démontre que la fonction synaptique des bébés souris en question était plus performante que les autres, dont les mères avaient reçu une alimentation classique pendant la grossesse.

Une alimentation riche et grasse permettrait aussi de diminuer les taux d'amyloïde bêta, une protéine dangereuse pour le cerveau.

Enfin, ce type d'alimentation permettrait aussi d'augmenter l'activité d'une protéine désactivant trois gènes identifiés comme étant impliqués dans la maladie d'Alzheimer.

Des recherches plus approfondies sur ce mode d'alimentation et sur d'autres régimes seront nécessaires pour confirmer ces premiers résultats encourageants.

Voir aussi:

Et si la maladie d'Alzheimer avait un lien avec une bactérie dans votre bouche?

Maladie d'Alzheimer: vers un simple test sanguin précoce pour détecter la maladie?

Alzheimer en deuxième position des maladies qui font le plus peur

L'alimentation de la femme enceinte pourrait impacter le bébé et le protéger de développer la maladie d'Alzheimer une fois âgé.


Commentaires

-