L'heure du repas du soir aurait une incidence sur la santé

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

L'heure du repas du soir aurait une incidence sur la santé

Publié le 30/07/2018 à 17:55 - Mise à jour à 17:57
©John MacDougall/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Selon des chercheurs espagnols, l'heure du repas du soir, ou plutôt le temps laissé entre le dîner et le coucher, aurait une incidence importante sur la santé, notamment sur les risques de développer, ou non, un cancer du sein ou de la prostate.

C'est connu, les habitudes de vie des individus, concernant la nourriture, la consommation d'alcool ou de tabac, la pratique d'un sport ou le rythme de sommeil, ont une incidence sur la santé.

Une nouvelle étude, réalisée par des chercheurs espagnols de l'Institut pour la santé mondiale de Barcelone (ISGlobal), et publiée récemment dans la revue médicale International journal of cancer, est venue confirmée ce constat.

Selon ces scientifiques, l'heure du dîner, et l'heure du coucher suivant ce repas du soir, augmenterait les risques de cancers du sein (premier cancer chez les femmes en termes de  fréquence) et de la prostate (premier cancer chez les hommes en terme de fréquence).

Voir aussi: tabac, alcool, malbouffe, obésité - 40% des cancers sont évitables

Pour mener à bien leur étude, les chercheurs ont étudié le profil de 621 hommes atteints du cancer de la prostate et de 1.205 femmes souffrant d'un cancer du sein, ainsi que plusieurs centaines de patients témoins, pour déterminer si l'heure du repas du soir augmentait donc les risques de développer ce type de cancers.

Après examen des donnés, les scientifiques ont conclu que manger tôt, ou tout du moins laisser deux heures de temps entre le repas du soir et le coucher, diminuait de 20% les risques de cancers du sein et de la prostate.

Selon Dora Romaguera, co-auteur de l'étude, "tout semble indiquer que les rythmes de sommeil affectent notre capacité à métaboliser les aliments". Elle a toutefois concédé que d'autres recherches seraient nécessaires pour comprendre et approfondir un peu plus ces résultats.

Lire aussi:

Pseudo-remède anti-cancer, le noyau d'abricot peut empoisonner

Enfants - même bien soigné un coup de soleil augmente le risque de cancer de la peau

Fertilité, puberté précoce, cancers - des causes environnementales?

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Selon une étude de l'Institut pour la santé mondiale de Barcelone, manger tard et se coucher rapidement après augmenterait les risques de cancers du sein et de la prostate.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-