Hypertension: les myrtilles remède miracle?

Hypertension: les myrtilles remède miracle?

Publié le :

Dimanche 11 Janvier 2015 - 15:33

Mise à jour :

Mercredi 14 Janvier 2015 - 12:12
Selon une étude récente, consommer des myrtilles quotidiennement permettrait de faire baisser l'hypertension artérielle en à peine huit semaines.
©Coralie Ferreira
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Les chercheurs pourraient avoir découvert un remède miracle insoupçonné. "Les myrtilles peuvent éviter la progression d'une hypertension généralisée", selon les résultats d'une étude menée par une équipe américaine et publiée récemment dans la revue scientifique du Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics.

Plus précisément, les auteurs expliquent que les myrtilles pourraient ralentir la progression du passage de la pré-hypertension à l’hypertension. Un bien fait qui réduirait ainsi le risque de maladie cardiovasculaire, peut-on lire sur le site de l’Université d’état de Floride (Florida State University, FSU). "À notre connaissance, c'est la première étude qui évalue les effets des myrtilles sur les fonctions artérielles (...) et sur la population étudiée", a commenté le Dr. Bahram H. Arjmandi de FSU.

"Ce que nous avons mis en valeur dans l’étude, suggère que l’addition d’un simple aliment au régime alimentaire, les myrtilles, pourrait atténuer les effets cardiovasculaires négatifs qui interviennent en conséquence de la ménopause", a détaillé Sarah A. Johnson, l'un des auteurs de l'étude.

Les recherches ont été menées sur des femmes ménopausées, car celles-ci affichent une incidence de tension artérielle élevée plus forte que les hommes. Les 48 participantes ont aussi été choisies parce qu'elles affichaient un début d'hypertension.

Divisées en deux groupes, elles ont été suivies pendant huit semaines. L’un des groupes recevait chaque jour de la poudre de myrtilles, tandis que l’autre recevait un placebo. À la fin de l’observation, les participantes qui avaient ingéré la poudre de myrtilles avaient une pression artérielle diminuée de 5% à 6,3%.

Des résultats d'autant plus encourageants que les doses à mettre en œuvre pour obtenir de tels résultats sont tout à fait possible à appliquer "dans la vraie vie". Ainsi, dans cette étude, les femmes ont consommé quotidiennement 22 grammes de myrtilles, soit l’équivalent d’une portion de myrtilles fraiches.

 

Les patientes ont ont consommé quotidiennement 22 grammes de myrtilles.


Commentaires

-