Hypnose: des chercheurs décryptent le fonctionnement de notre cerveau

Vos paupières sont lourdes...

Hypnose: des chercheurs décryptent le fonctionnement de notre cerveau

Publié le :

Mercredi 10 Août 2016 - 20:27

Mise à jour :

Mercredi 10 Août 2016 - 20:34
Vous pensiez que le cerveau tournait au ralenti sous hypnose? C'est tout le contraire. Des zones se retrouvent particulièrement sollicités et parviennent à fonctionner différemment que lors de l'état d'éveil.
© IDF/Chameleons Eye/NEWSCOM/SIPA
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Si l’hypnose conserve sa part de mystère, un groupe de chercheurs de l’université américaine de Stanford lève un peu le voile sur ce qui se passe dans le cerveau d’une personne hypnotisée. Contrairement aux apparences, le cerveau n’est pas endormi sous hypnose, au contraire. Les scientifiques ont montré que les zones cérébrales qui interviennent dans la résolution des problèmes et dans la concentration devenaient particulièrement sollicitées.

Autre résultat notable, la baisse des connexions entre la zone de la conscience de soi et la zone cérébrale active lorsque le cerveau est au repos. Une modification qui permettrait aux personnes hypnotisées de réflechir et avoir une approche des problèmes actives, mais différentes de ce qu’elles auraient eu en restant éveillées.

Pour arriver à ce résultat, publiées en juillet dans la revue Cerebral Cortex, les chercheurs ont fait passer un scanner à 57 volontaires qui, soit se sont montrés particulièrement récéptifs à l’hypnose, soit y répondaient au contraire très peu.

C’est la comparaison des images cérébrales de ces deux groupes très différents ont permis de mettre en évidence les zones concernées. Ces informations sont loin d’être anecdotiques, elles pourraient permettre en effet d’améliorer l’efficacité des traitements sous hypnose, en plein développement, et mieux encadrer les patients qui ont recours à ces types de thérapies, notamment dans les cas de traumatismes, de douleurs ou d’anxiété.   

Certaines zones du cerveau deviennent particulièrement sollicitées sous hypnose.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-