IST: s'épiler ou se raser le pubis serait dangereux pour la santé et ce pour les deux sexes

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

IST: s'épiler ou se raser le pubis serait dangereux pour la santé et ce pour les deux sexes

Publié le 06/12/2016 à 12:03 - Mise à jour à 12:24
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon une étude américaine, les personnes pratiquant l'épilation totale ou partielle de leur pubis seraient plus fréquemment touchées par les infections sexuellement transmissibles (IST). Toutefois, aucun lien de cause à effet entre les deux phénomènes n'a été démontré.

L'épilation du pubis ne serait pas sans risque pour la santé. Selon une étude américaine, publiée dans le journal Sexually Transmitted Infections et relayée ce mardi 6 par Europe 1, les personnes qui rasent ou épilent leurs poils pubiens seraient plus fréquemment touchées par les infections sexuellement transmissibles (IST). Toutefois, aucun lien de cause à effet entre les deux phénomènes n'a été démontré.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont fait appel à environ 7.500 Américains des deux sexes et âgés de 18 à 65 ans. Et à leur grande surprise, les patients qui avaient déjà épilé leur pubis étaient 80% plus nombreux à avoir connu au moins une infection sexuellement transmissible telles que l'herpès, la syphilis, la blennorragie ou encore la chlamydia. Dans le détail, la prévalence des IST était de 8% pour les participants qui ne s'épilaient pas, 14% chez ceux qui l'avaient déjà fait au moins une fois et de 18% chez les adeptes de l'épilation ou du rasage intégral régulier.

Selon eux, deux explications pourraient expliquer ce grand écart: tout d'abord, ils estiment que l'épilation du pubis provoquerait des microcoupures de la peau favorisant la venue de bactéries ou de virus sexuellement transmissibles. Mais il se pourrait également que les adeptes de l'épilation pubienne auraient davantage tendance à adopter des comportements sexuels à risque. Pour que l'étude soit la plus précise possible, les scientifiques ont pris en compte les différences liées à l'âge des patients ou au nombre de partenaires sexuels qu'ils ont eus.

Pour celles et ceux qui l'ignorent, il existe plusieurs infections sexuellement transmissibles. La plupart d’entre elles se soignent facilement mais peuvent entraîner de graves complications si elles ne sont pas traitées, notamment au niveau des articulations. Il y a également un fort risque de stérilité, surtout chez la femme, d'où la nécessité de se protéger pendant les rapports sexuels et de se faire dépister. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les chercheurs n'ont pas mis en évidence de lien de cause à effet entre l’épilation et les infections.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-