Italie: 13 décès suspects liés aux vaccins contre la grippe

Italie: 13 décès suspects liés aux vaccins contre la grippe

Publié le :

Lundi 01 Décembre 2014 - 15:44

Mise à jour :

Mardi 02 Décembre 2014 - 10:19
Plus d'une dizaine de personnes ont perdu la vie en Italie dans des circonstances suspectes. Leurs décès seraient liés à l'utilisation de vaccins antigrippaux.
©Georgios Kefalas/AP/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Le bilan s'alourdit en Italie. Alors qu'il était de trois décès jeudi dernier, selon l'Agence italienne du médicament (AIFA), on apprend ce lundi que 12 personnes ont perdu la vie dans des circonstances suspectes qui pourraient être liées à l'utilisation du vaccin Fluad produit par l'entreprise pharmaceutique suisse Novartis. Selon des informations rapportées par Le Figaro, une 13e personne serait décédée des suites de l'inoculation d'un autre vaccin, l'Agrippal, également produit par le laboratoire Novartis.

Face à ces décès suspects, la justice italienne avait pris la décision de suspendre l'utilisation des deux médicaments, tout comme la justice suisse. Le procureur de la ville italienne de Sienne, où est produit le Fluad, l'un des vaccins suspectés, a pris la décision d'ouvrir une enquête sur ces morts.

Quelque 1,4 million de doses de Fluad du groupe pharmaceutique suisse sont, ainsi, concernées par l'enquête, tandis que les 12 victimes -sept femmes et cinq hommes- sont principalement des personnes âgées (huit avaient plus de 80 ans). Le Fluad est prescrit exclusivement aux seniors, et les victimes sont toutes âgées de 65 à 92 ans. 

Selon Le Figaro, l'Agence française de sécurité du médicament (ASMN) explique attendre depuis vendredi 28 des précisions de la part son homologue italien concernant l'Agrippal. "D'après les données du fabricant, 93.000 doses de ce vaccin ont été distribuées dans l'Hexagone depuis le début de la campagne nationale 2014-2015 jusqu'à ce jour", affirme l'ANSM. "Mais aucun effet secondaire particulier n'a été signalé suite à l'utilisation de ce vaccin", assure de son côté Novartis France, également contacté par Le Figaro.

 

 

 

 

 

Le laboratoire Novartis est au cœur d'une polémique suite à des décès suspects en Italie.


Commentaires

-