Journée de la NASH: des chiffres inquiétants et des enjeux commerciaux

Maladie de la malbouffe

Journée de la NASH: des chiffres inquiétants et des enjeux commerciaux

Publié le :

Mardi 12 Juin 2018 - 12:10

Mise à jour :

Mardi 12 Juin 2018 - 12:16
La fondation NASH Education Program a lancé ce mardi 12 la première journée internationale consacrée à la stéatose hépatique non alcoolique. Cette maladie du foie est en pleine expansion en raison des mauvais comportements alimentaires. Les chiffres de la fondation, créée par un laboratoire pharmaceutique, sont cependant sujets à discussion. Mal connue et mortelle, la NASH représente également d'importants enjeux commerciaux.
©JS Evrard/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Présentée comme la "maladie du siècle", la NASH semble de plus en plus présente en France et dans le monde bien qu'encore peu connue. Ce syndrome que l'on surnomme la maladie du foie gras, du soda, ou de la malbouffe toucherait déjà une personne sur cinq en France et une personne sur trois dans le monde, du moins selon certains chiffres sujets à discussion.

Principalement liée à une alimentation trop grasse et trop sucrée, la maladie du foie pourrait devenir la première cause de greffe de cet organe, car il s'agit pour l'instant du seul traitement définitif. C'est face à ce constat alarmant que pour la première fois, une journée internationale de la NASH (acronyme anglais de stéatose hépatique non alcoolique) a été organisée ce mardi 12.

Les chiffres varient d'une étude à l'autre et ceux publiés à l'occasion de cette journée internationale apparaissent assez alarmistes. Car d'autres études évoquent "seulement" 1% de la population française touchée, certains spécialistes parlent au contraire de 10 millions de Français concernés.

Une différence qui peut s'expliquer par l'existence de différents stades de la maladie. Selon la référence choisie, le nombre de personnes atteintes peut donc largement varier. Car seule une minorité de ceux concernés par le premier stade (une accumulation de graisse dans le foie) développeront finalement une cirrhose nécessitant une greffe.

Voir: La NASH, une maladie du foie peu connue, mortelle et sans traitement en pleine expansion

Le choix des chiffres les plus inquiétants peut s'expliquer, cette journée internationale étant organisée par la fondation NASH Education Program, elle-même créée par l'entreprise pharmaceutique française Genfit. Une société à la recherche d'un traitement.

Il y a cependant bien consensus pour dire que la NASH va devenir de plus en plus présente dans le monde avec la généralisation des mauvaises habitudes alimentaires. Et les patients ne seraient pas forcément conscients de leur état. En France la maladie était assez méconnue jusqu'à ce qu'une célébrité française, Pierre Ménes, soit touché et communique largement sur sa maladie et la greffe qu'il a subie, et qui lui a sauvé la vie.

Lire aussi: La maladie du "foie gras" humain, futur marché XXL pour la pharmacie

Par ailleurs, en raison des comportements alimentaires et de la sédentarité, l'OMS estime que l'obésité "a atteint les proportions d’une épidémie mondiale", et qu'elle pourrait concerner 20% de la population d'ici 2025. La NASH -comme d'autres maladies liées au surpoids- risque donc bien de se développer, et le marché des traitements avec.

Elle pourrait représenter un marché pharmaceutique de plus de 25 milliards de dollars d'ici à 2026 aux Etats-Unis, en Europe occidentale et au Japon, avec une croissance annuelle moyenne de 45% par an, évalue le cabinet d'études GlobalData.

La NASH concernerait jusqu'à un français sur cinq.

Commentaires

-