Journée mondiale de la bipolarité: une maladie encore méconnue et stigmatisée

Journée mondiale de la bipolarité: une maladie encore méconnue et stigmatisée

Publié le 30/03/2017 à 10:58 - Mise à jour à 11:09
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A l'occasion de la troisième journée internationale de la bipolarité, ce jeudi, une vidéo interactive de prévention et d'information a été publiée sur le site territoiresbipolaires.com. On y voit un jeune homme changeant rapidement d'humeur, une façon d'alerter sur les troubles bipolaires qui touchent 1 à 2,5% de la population en France.

"Anciennement appelés psychoses maniaco-dépressives, les troubles bipolaires se caractérisent par une alternance de phases dépressives et de phases d’exaltation dites maniaques ou hypomaniaques entrecoupées de périodes dites inter-critiques. C'est l'une des maladies psychiatriques les plus sévères". La fondation Fondamental, en collaboration avec l'association de patients Argos 2001, a lancé ce jeudi 30 sa première campagne d'information pour sensibiliser la population, et surtout les jeunes, sur les troubles bipolaires. Le tout à l'occasion de la troisième édition de la journée internationale de la bipolarité, cette maladie psychiatrique particulièrement invalidante, qui touche 1 à 2,5% de la population française (soit 650.000 à 1,5 million de personnes).

Cette campagne se veut interactive et informative car encore aujourd'hui les troubles bipolaires sont souvent mal connus et stigmatisés. Sur le site territoiresbipolaires.com, les internautes peuvent s'informer sur les différents symptômes de la maladie (troubles du sommeil, mélancolie, achats compulsifs, euphorie, hyper activité, repli sur soi et pensées suicidaires) et même tester leurs connaissances sur le sujet.

La vidéo permet à ceux qui la regardent de "vivre la maladie". On y aperçoit Thomas, un jeune homme bipolaire, qui passe de la phase "down" (dépressive) à la phase "up" (maniaque) en un rien de temps (et l'internaute, en synchronisant son téléphone avec son ordinateur, peut aussi le faire changer d'humeur).

Les deux phases sont donc bien distinctes. Dans la première, Thomas est triste, il a des pensées suicidaires, se laisse aller et refuse même de parler à sa mère au téléphone. Dans la seconde, il est euphorique, parle et rigole beaucoup, mange beaucoup aussi, et fait énormément d'achats.

Cette journée mondiale pour la bipolarité se déroule chaque année, depuis trois ans, le 30 mars, jour de l'anniversaire de Vincent Van Gogh qui, selon des experts psychiatriques, se serait coupé l'oreille avant de se suicider à l'âge de 37 ans car il était atteint de la maladie.

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.

Soutenez FranceSoir dès 1€ >



PARTAGER CET ARTICLE :


Dans la vidéo interactive mise en ligne sur le site territoiresbipolaires.com, Thomas, atteint de troubles bipolaires, change d'humeur quand l'internaute tourne son téléphone.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-