La consommation d'insectes favoriserait le risque d'allergie

La consommation d'insectes favoriserait le risque d'allergie

Publié le :

Jeudi 09 Avril 2015 - 15:37

Mise à jour :

Jeudi 09 Avril 2015 - 17:49
©Michael Kooren/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Si les insectes sont remplis de protéines, ils comportent malgré tout quelques dangers. Selon un avis publié ce jeudi par l'Agence nationale de sécurité de l'alimentation (Anses), les risques d'allergie liés à l'entomophagie pourraient être assez importants.

Depuis quelques années, les insectes ont conquis les assiettes occidentales et devraient encore séduire des milliers de personnes dans les décennies qui viennent. S'ils présentent de nombreux atouts pour la santé et l'environnement, ils ne seraient pas sans risques, selon un avis publié ce jeudi par l'Agence nationale de sécurité de l'alimentation (Anses). La pratique, qui commence à se développer en Europe et notamment en France, doit se faire avec vigilance.

L'agence sanitaire, qui dresse l'état des lieux des connaissances scientifiques sur les risques sanitaires liés à l'entomophagie (la consommation d'insectes), rappelle que ces bestioles, comme tous les autres aliments, peuvent véhiculer certains dangers qui doivent être maîtrisés par la fixation de normes spécifiques. L'objectif: réduire les risques potentiels liés à la consommation de ces produits.

Les amateurs d'insectes doivent ainsi faire attention aux possibles substances chimiques présentes dans le corps de l'animal, par exemple le venin, les pesticides ou encore les médicaments vétérinaires utilisés dans les élevages. Ils doivent aussi se méfier des parties dures telles le dard ou encore le rostre. L'agence sanitaire rappelle également que les insectes ingérés peuvent aussi être porteurs de parasites, virus, champignons et autres bactéries.

Autre danger mis en lumière: le risque d'allergie. Selon l'avis publié, l'éventuelle généralisation des insectes dans nos assiettes pourrait bien faire apparaître de nouvelles allergies alimentaires. Certains insectes comme les criquets et les sauterelles font partie de la famille des arthropodes, soit celle des animaux invertébrés. Ils sont donc porteurs des mêmes allergènes que les acariens, les crustacés ou encore les mollusques.

Pour l’instant l’Anses rappelle qu’il y a peu d’études sur le sujet. L'agence souligne le besoin complémentaires d'informations pour mener une évaluation complète des risques sanitaires liés à la consommation d'insectes et leur élevage. Aujourd’hui, plus de 1.900 espèces d’insectes sont comestibles et près de deux milliards d’êtres humains consomment déjà ces petites bestioles, principalement en Afrique, en Amérique latine et en Asie, où ils sont mangés à toutes les sauces.

 

Les insectes sont monnaie courante dans les pays asiatiques.


Commentaires

-