La Cour des Comptes souhaite taxer davantage l'alcool

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

La Cour des Comptes souhaite taxer davantage l'alcool

Publié le 15/06/2016 à 10:05 - Mise à jour à 10:10
©Daniel70ml/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'institution pointe le manque d'implication de l'Etat dans la lutte contre l'alcool en France, qui tue près de 50.000 personnes par an. Elle veut augmenter les taxes liées à sa consommation et réglementer la publicité.

Lundi 13 mai, la Cour des Comptes a pointé la complaisance, ou l'absence de politique dans la lutte contre l'alcool en France, qui tue chaque année 49.000 personnes en France. Malgré une baisse  de la consommation d'alcool depuis les années 1960, le Français en boit en moyenne 12 litres par an, ce qui est supérieur aux habitants des pays européens voisins. 

Le rapport évoquait le poids de l'industrie de l'alcool au pays du vin, car la filière rapporte 22 milliards d'euros de chiffre d'affaires par an et génère 250.000 emplois directs et 550.000 emplois indirects.

La Cour des Comptes plaide aujourd'hui pour plus de sévérité et préconise des mesures ayant prouvé leur efficacité dans d'autres pays, comme une augmentation du prix de l'alcool. Relever un droit d'accise, un impôt indirect sur la consommation de certains produits comme le tabac, sur l'ensemble de boissons alcoolisées et mettre en place un prix minimum par unité d'alcool pur contenu dans chaque boisson. Les Sages de la rue Cambon souhaitent continuer de frapper les consommateurs au portefeuille et augmenter le prix des amendes pour conduite en état d'ivresse.

La publicité est aussi pour la Cour des Comptes à contrôler. La loi Evin de 1991 encadre la publicité pour l'alcool, mais des assouplissements sont venus s'immiscer au cours du temps et ont réduit son efficacité. Les marques d'alcool parviennent aujourd'hui à créer des campagnes de communication de taille sur les réseaux sociaux, ce qui est pratiquement impossible à réguler. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La Cour des Comptes souhaite réglementer la publicité et la consommation d'alcool.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-