La gonorrhée, MST transmissible par un simple baiser?

La gonorrhée, MST transmissible par un simple baiser?

Publié le :

Samedi 11 Mai 2019 - 15:30

Mise à jour :

Samedi 11 Mai 2019 - 16:15
©Cristina Souza/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Selon une étude australienne publiée jeudi 9, la forme oropharyngée de la gonorrhée pourrait se transmettre avec par un simple baiser. Ce qui remettrait en cause la prévention actuellement recommandée. 

Gonorrhée, blennorragie ou "chaude-pisse": les trois termes recouvrent une même infection sexuellement transmissible. Comme pour la prévention des autres IST, les autorités sanitaires françaises et internationales insistent sur l'usage du préservatif comme moyen de prévention. Mais selon une récente étude australienne publiée dans la revue Sexually Transmitted Infections la maladie pourrait s'attraper rien qu'en s'embrassant.

La gonorrhée peut en effet provoquer une infection au niveau du pénis, de l'anus ou du vagin, mais aussi au niveau de la gorge. On parle alors de gonorrhée oropharyngée. Celle-ci est plus répandue parmi les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes. 

Voir: Remboursement des préservatifs: sous quelles conditions?

L'étude a porté sur plus de 3.000 personnes répondant à ces critères, interrogées sur leur pratiques: relations sexuelles avec ou sans baiser et baiser sans relation sexuelle. Il en est ressorti que 6% des personnes interrogées avaient contracté une gonorrhée oropharyngée. Mais surtout, les personnes ayant embrassé leurs partenaires -y compris ceux n'ayant eu aucune relation sexuelle- étaient nettement plus touchées que celles ayant eu une relation sexuelle sans baiser. 

Or, la gonorrhée oropharyngée a toujours été considérée comme liée à la pratique de la fellation. Les autorités considèrent donc que l'usage du préservatif est suffisant pour la prévenir. Cette étude vient remettre en cause ces mesures. La thèse devra toutefois subir des études contradictoires puisqu'elle établie une correlation sur des bases déclaratives mais ne démontre pas le processus de contamination.

Lire aussi:

Sida: chaque jour, 15 à 20 personnes découvrent leur séropositivité

La gonorrhée oropharyngée pourrait se transmettre par les baisers.


Commentaires

-