La grippe multiplie par six le risque de crise cardiaque

La grippe multiplie par six le risque de crise cardiaque

Publié le :

Jeudi 25 Janvier 2018 - 15:07

Mise à jour :

Jeudi 25 Janvier 2018 - 15:27
Une vaste étude canadienne dont les résultats ont été publiés mercredi montre que le risque de crise cardiaque est multiplié par six en moyenne chez les personnes ayant contracté la grippe, plus dans certains cas. D'où la nécessité de se prémunir contre le virus pour les personnes à risque.
©John Rowley/Mood Boar/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Chaque année la grippe tue en France, et plus particulièrement les personnes présentant déjà certains risques. Une réalité qui est parfois oubliée puisque dans la grande majorité des cas, elle se traduit par des symptômes communs (fièvre, toux, courbatures, maux de tête...) qui passent au bout de quelques jours avec le traitement adapté.

La grippe peut être à l'origine d'autres pathologies plus graves comme la pneumonie, mais aussi de crises cardiaques (infarctus du myocarde), selon une étude canadienne publiée mercredi 24 dans The New England Journal of Medicine.

Lire aussi: Épidémie de grippe - la transmission par l'air sous-estimée?

Selon ces recherches portant sur quelque 20.000 patients contaminés par la grippe, le risque de crise cardiaque est environ deux à neuf fois plus important -selon les types de cas- chez les personnes ayant contracté le virus, et en moyenne six fois plus important. Un risque qui atteint son maximum dans les sept premiers jours de la contamination. Ce risque serait également plus important chez les malades ayant contracté le virus de type B.

Cette large étude semble donc confirmer ce qui était déjà soupçonné, notamment par les autorités sanitaires françaises. L'assurance maladie rappelle ainsi que la grippe est une maladie à prendre au sérieux notamment parce qu'elle peut entraîner une aggravation d'une maladie chronique déjà existante (diabète, broncho-pneumopathie chronique obstructive, insuffisance cardiaque).

En effet, les personnes souffrant de certaines maladies cardiaques bénéficient d'une gratuité totale du vaccin (retrouvez la liste des pathologies concernées ici) au même titre que les personnes âgées d'au moins 65 ans ou que les femmes enceintes.

Entre le 1er novembre 2017 et le 21 janvier 2018, 1.293 cas graves de grippe ont été signalés en France et ont nécessité une admission en service de réanimation. Parmi ces malades, 151 sont décédés (source Santé publique France).

Le virus de la grippe entraîne une hausse des risques de faire une crise cardiaque.


Commentaires

-