La NASH, une maladie du foie peu connue, mortelle et sans traitement en pleine expansion

Stéatose hépatique non alcoolique

La NASH, une maladie du foie peu connue, mortelle et sans traitement en pleine expansion

Publié le :

Mardi 31 Janvier 2017 - 16:36

Mise à jour :

Mardi 31 Janvier 2017 - 16:48
La Paris hepatology conference, colloque consacré aux maladies du foie, s'est achevée ce mardi. La stéatose hépatique non alcoolique, ou NASH, y a été notamment évoquée. Cette forme de cirrhose qui touche en priorité les personnes obèses est en effet en pleine expansion et n'a encore aucun traitement.
©JS Evrard/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il s'agit d'une maladie relativement peu connue mais qui a été mise en lumière lorsque le journaliste Pierre Ménès a expliqué en être atteint. C'est la stéatose hépatique non alcoolique, NASH de son acronyme anglophone, une maladie hépatique due à une surcharge du foie en graisse. On la retrouve d'ailleurs chez les canards gavés pour obtenir du foie gras.

Elle est une forme de cirrhose mais reste bien moins connue que celle qui est due à la surconsommation d'alcool. Pourtant, la NASH concernerait des centaines de milliers de personnes en France et serait en pleine expansion. Une expansion qui semble liée au développement de l'obésité. Elle est en effet liée à la consommation de sucre et touche donc en priorité les personnes en surpoids ou diabétiques.

Ainsi, en France, ce serait environ 1% de la population qui serait concerné par la maladie, sachant que l'obésité touche un peu plus de 15% des Français. A titre de comparaison, elle touche 5% de la population aux Etats-Unis où le nombre d'obèses est lui aussi largement plus important avec près de 40% des adultes concernés. Au pays de la malbouffe, la NASH est devenue la première cause de transplantation du foie.

Une situation d'autant plus préoccupante que l'obésité "a atteint les proportions d’une épidémie mondiale", selon l'OMS et qu'elle pourrait concerner 20% de la population d'ici 2025.

Par ailleurs, il n'existe actuellement aucun médicament pour lutter contre la NASH. Le seul traitement connu pour l'instant consiste à soigner son hygiène de vie en pratiquant une activité physique régulière et en évitant les sucres et les graisses. De plus, le taux de survie n'est que de 10% sur cinq ans, la NASH provoquant le cancer du foie.

La stéatose hépatique non alcoolique a donc eu une place signifiante parmi les sujets abordés lors de la Paris hepatology conference qui avait lieu lundi 30 et ce mardi 31, avec des thématiques sur son diagnostic et la prise en charge des patients. 

 

La Nash touche en priorité les personnes obèses et environ 1% de la population française.

Commentaires

-