La prostate, une zone érogène? Un tabou que certains hommes ont encore du mal à briser

La prostate, une zone érogène? Un tabou que certains hommes ont encore du mal à briser

Publié le :

Lundi 06 Novembre 2017 - 15:05

Mise à jour :

Lundi 06 Novembre 2017 - 15:11
Comme chaque année, l'opération "Movember" se tient au mois de novembre. Le but étant de récolter des fonds et sensibiliser la population sur les maladies masculines, dont le cancer de la prostate. Et si les hommes savent généralement qu'éjaculer régulièrement aide à avoir une bonne santé, ils sont une majorité à ignorer les bienfaits du plaisir prostatique.
©Captures d'écran
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Depuis 13 ans, les organisateurs du Movember, cette grande opération destinée à sensibiliser la population aux maladies masculines, s'attachent notamment à promouvoir le dépistage du cancer de la prostate, qui peut être soigné s'il est détecté à temps.

Mais outre la pratique médicale, d'autres "astuces" méritent d'être connaître pour limiter les risques pour l'homme de développer cette maladie, et au passage prendre un peu de plaisir sexuel. En effet, si les hommes savent généralement, étude scientifique à l'appui, qu'éjaculer une vingtaine de fois par mois permet de conserver sa prostate en bonne santé, ils ignorent pour la plupart les bienfaits du plaisir prostatique. Quésaco?

Si les femmes ont un point G et pratiquent le plaisir clitoridien, les hommes ont aussi un point particulièrement érogène: le "point P". "P" pour "prostate". Seulement voilà, la pratique est assez taboue, surtout chez les hommes hétérosexuels qui imaginent qu'apprécier que leur partenaire insère un doigt dans leur anus ferait d'eux des homosexuels. Alors que cela n'a en réalité rien avoir avec l'orientation sexuelle.

Alain Héril, psychanalyste et sexothérapeute, s'est attaché à briser ce tabou dans 20 Minutes, détaillant même le mode d'emploi. "La prostate est là, au bout de l’index ou du majeur. (Il suffit de se glisser) un doigt dans l’anus, en le remontant très légèrement vers cette glande, afin de la masser", a-t-il expliqué, ajoutant que ce  petit jeu peut se faire à deux ou en solitaire.

En plus d'être orgasmique, le massage de la prostate, permet aussi pour ceux qui le pratiquent de désacraliser le toucher rectal, nécessaire pour le dépistage du cancer.

Lors du Movember, le cancer de la prostate est mis en avant, pour inciter les hommes à se faire dépister.


Commentaires

-