A La Réunion l'épidémie de dengue s'intensifie: les symptômes

Moustiques

A La Réunion l'épidémie de dengue s'intensifie: les symptômes

Publié le :

Mercredi 18 Avril 2018 - 09:21

Mise à jour :

Mercredi 18 Avril 2018 - 09:56
La Réunion fait face à une épidémie de dengue depuis quelques semaines. La maladie gagne du terrain selon les déclarations faites mardi par la préfecture de l'île. L'ouest et le sud sont particulièrement touchés.
©EID Méditerranée / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'épidémie de dengue se poursuit à La Réunion. Celle-ci s'intensifie même "dans l'ouest et le sud" depuis le début de l'année 2018 selon un communiqué de la préfecture de l'île publié mardi 17.

La dengue est une grippe tropicale qui est transmise à l'homme par l'albopictus, plus communément appelé moustique tigre à cause de ses rayures.

A voir aussi: Aux Philippines, le vaccin contre la dengue sème une totale confusion

Après deux à sept jours d'incubation, les patients atteints de dengue sont victimes de fortes fièvres, de vomissements et de maux de tête. Il arrive aussi que des éruptions cutanée fassent leur apparition. Si la période de rémission est plutôt longue (une quinzaine de jours), la dengue classique n'est pas considérée comme une maladie sévère.

Une autre forme de la maladie, la dengue hémorragique, est par contre particulièrement dangereuse. En plus de la fièvre, les patients sont victimes d'hémorragies multiples (cutanées gastro-intestinales et même cérébrales). Dans ces cas, une hospitalisation est impérative.

La préfecture a ainsi indiqué avoir dénombré "un total de 1.388 cas confirmés depuis le début de l'année". La maladie avait jusque là été en net recul en 2017 "y compris durant l'hiver austral". Mais depuis "le nombre de cas de dengue est en augmentation".

Entre le 9 et le 15 avril, "396 cas de dengue ont été signalés par les laboratoires de ville et hospitaliers". Depuis un peu plus d'un an, pas moins de 49 personnes ont tout de même été hospitalisés après avoir contracté la maladie.

Des actions de prévention ont donc été mises en place dans l'île, et particulièrement au niveau des zones les plus touchées. Car une telle progression de la maladie n'avait pas été constatée depuis 1970.

La dengue est une maladie encore assez mal soignée comme le rappelle l'Institut Pasteur: "il n’existe aujourd’hui ni traitement spécifique ni vaccin commercialisé pour combattre cette maladie". Le seul moyen de combattre la pathologie est de contrôler les moustiques, d'où l'importance de la prévention auprès de la population.

Le moustique tigre est aussi porteur du chikungunya. La maladie mortelle s'était répandue en épidémie entre 2005 et 2006 et 225 personnes en étaient mortes.

La dengue est transmise à l'homme par les moustiques tigre, la maladie fait rage à La Réunion.

Commentaires

-