La syphilis se développe en France, les homosexuels particulièrement touchés

La syphilis se développe en France, les homosexuels particulièrement touchés

Publié le :

Mercredi 24 Juillet 2019 - 15:19

Mise à jour :

Mercredi 24 Juillet 2019 - 15:22
© YASUYOSHI CHIBA / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un rapport du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies a alerté sur le développement de la syphilis sur le continent alors qu'elle avait presque été éradiquée au XIXe siècle. En France, elle touche majoritairement les hommes homosexuels.

Le nombre de cas de syphilis n'aurait jamais été aussi important en Europe depuis le début de la surveillance par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, selon un rapport publié mi-juillet. La France est loin d'être épargnée avec une multiplication par trois du nombre de malades quelques années. La communauté homosexuelle est particulièrement concernée.

Selon cette étude portant sur une trentaine de pays, entre 2007 et 2017, plus de 260.000 personnes ont été diagnostiquées positives à cette maladie sexuellement transmissible dont 33.000 rien que la dernière année. Après une tendance à la baisse, ce chiffre n'a cessé de grimper depuis 2010.

Eu égard à sa population, la France est loin d'être le pire élève en la matière. Elle comptait 1.748 cas en 2017 contre plus de 7.000 en Allemagne ou au Royaume-Uni et plus de 4.000 en Espagne. En revanche l'Hexagone montre une hausse très marquée puisque le nombre de cas a plus que triplé depuis 2009 (541), avec notamment une explosion entre 2013 et 2016 (de 1.014 à 1.863).

Voir: Sida - chaque jour, 15 à 20 personnes découvrent leur séropositivité

C'est au sein de la communauté homosexuel et plus précisément chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes que le phénomène est le plus visible. Alors qu'ils étaient moins concernés que les hétérosexuels en 2007, ils représentent désormais en Europe 62% des cas, avec cependant des grandes différences d'un pays à l'autre.

Si les hommes homosexuels représentent 20% des cas de syphilis en Lituanie, ce taux monte à 80% en France.

La syphilis avait pratiquement disparu au XXe siècle mais est réapparue en 1999. Elle se caractérise par plusieurs phases avec apparition d'ulcérations dans les régions génitales, rectales, buccale ou de la gorge et des périodes de latence durant lesquelles le malade reste contagieux.

Si le traitement est relativement simple (une ou deux injections intramusculaires d'antibiotiques), le diagnostic peut être difficile à poser. Lorsque la syphilis n'est pas traitée, elle peut dégénérer dans une forme qui atteint gravement la peau, les organes et le cerveau.

Lire aussi:

La gonorrhée, MST transmissible par un simple baiser?

Le nombre de cas de syphilis en France a été multiplié par trois en quelques années.


Commentaires

-