La troisième greffe de pénis au monde réussie en Afrique du Sud

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

La troisième greffe de pénis au monde réussie en Afrique du Sud

Publié le 26/05/2017 à 13:03 - Mise à jour à 13:11
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un Sud-Africain a bénéficié d'une greffe de pénis en avril dernier au Cap, en Afrique du Sud. Et le corps du patient ne semble pas avoir rejeté la transplantation, un exploit pour les médecins du l'hôpital de Tygerberg qui ont ainsi réalisé leur deuxième greffe de pénis, et la troisième du monde.

C'est une grande avancée pour la médecine: un patient de l'hôpital de Tygerberg, au Cap en Afrique du Sud, a bénéficié d'une greffe de pénis, et celle-ci semble avoir été réussie avec succès selon Pourquoi Docteur. Le 21 avril dernier, l'équipe du professeur André Van der Merwe a participé à la troisième greffe au monde de cet organe.

Les chirurgiens ont dû procéder à une opération d'une grande minutie: il s'agissait de greffer chaque vaisseaux sanguins et nerfs, très fins, ainsi que l'urètre. Chaque tissu érectile devait être placé à un endroit exact afin qu'il se remplisse de sang au moment de l'érection. Au total, l'intervention a duré neuf heures. Et depuis, aucun rejet ne s'est manifesté chez le patient et ses plaies cicatrisent de façon satisfaisante. Il devrait pouvoir uriner et avoir des rapports sexuels sans problèmes d'ici six mois.

C'est une grande nouvelle pour le Sud-Africain qui avait perdu son pénis il y a 17 ans. Le quarantenaire n'avait pas supporté une circoncision rituelle et avait donc dû être amputé de son membre. Cependant, le patient devra à nouveau subir une opération de tatouage médical: le donneur de son nouveau pénis n'avait pas la même couleur de peau que le receveur. Cette dernière opération lui permettra d'oublier que son sexe est un corps étranger.

L'homme que l'équipe de médecins sud-africains avaient opéré en 2014 avait lui aussi retrouvé l'usage de son pénis et était devenu papa un an après sa greffe, de quoi donner confiance au nouveau patient.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


L'opération a duré neuf heures.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-