Laboratoires favorisés, tests inefficaces et Etat complice: 300 malades de Lyme portent plainte

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Laboratoires favorisés, tests inefficaces et Etat complice: 300 malades de Lyme portent plainte

Publié le 21/12/2017 à 12:25 - Mise à jour à 12:33
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Dénonçant une politique sanitaire favorisant les laboratoires pharmaceutiques et le manque de vigilance des pouvoirs publics, un collectif de 300 personnes atteintes de la maladie de Lyme a déposé plainte au pénal. En France, un seul test de dépistage est autorisé alors qu'il n'est pas toujours efficace.

Un collectif rassemblant 300 patients atteints de la maladie de Lyme a décidé de porter plainte -au pénal cette fois- pour trafic d'influence, abus de biens sociaux et recel d'abus de bien sociaux, mise en danger de la vie d'autrui, violation du principe d'indépendance des experts et du principe d'absence de conflit d'intérêt.

Une plainte qui vise notamment l'Etat, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et le Centre national de référence (CNR) de Strasbourg. Le collectif juge que si un seul test, à l'efficacité contestée, est autorisé en France, ce serait dans l'intérêt de l'industrie pharmaceutique et contre celui des malades.

Lire aussi: Maladie de Lyme - le plan de lutte du ministère de la Santé ne satisfait pas les malades

Pour les plaignants, le directeur du CNR qui participe à l'homologation des test a favorisé les laboratoires en favorisant le test Elisa, qui ne détecte que trois à cinq bactéries différentes qui peuvent causer Lyme. Une démarche que l'ANSM et l'Etat auraient également favorisée ne serait-ce que par leur inaction ou leur manque de vigilance.

La maladie de Lyme, essentiellement transmise par les tiques est en effet difficile à diagnostiquer de par la variété des symptômes. Le test Elisa étant imparfait, de nombreux patients sont contraints de recourir à des moyens détournés et plus onéreux, comme se faire dépister à l'étranger ou via des tests vétérinaires. Les médecins qui poussent les contrôles plus loin risquent de leur côté de voir leur zèle sanctionné par l'Assurance Maladie.

"En validant et en imposant une seule technique de tests, un seul protocole de dépistage et en favorisant un certain nombre de laboratoires, on interdit d'une part qu'il puisse y avoir un doute ou une discussion sur la fiabilité de ces tests, mais d'autre part d'autres dépistages de la maladie de Lyme",résume à RMC Julien Fouray l'un des avocats des plaignants.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le seul test contre la maladie de Lyme disponible en France n'est pas efficace à 100%.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-