Le lobby du sucre veut éradiquer les caries des enfants... mais pas trop

Le lobby du sucre veut éradiquer les caries des enfants... mais pas trop

Publié le :

Jeudi 04 Mai 2017 - 11:54

Mise à jour :

Jeudi 04 Mai 2017 - 12:14
Un article publié dans le numéro du mois de mai de la revue "Prescrire" dévoile les moyens employés par le lobby du sucre pour interférer dans la lutte contre les caries dès le milieu du 20ème siècle. Aujourd'hui encore, le magazine révèle que ce lobby a toujours beaucoup d'influence, jusque dans les écoles.
©Rex/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Pour son numéro du mois de mai, la revue Prescrire s'est penchée sur le lobby du sucre et en a dévoilé les dessous. Selon une enquête du magazine, ce lobby aurait activement participé à minimiser l'attention des autorités sanitaires concernant l'effet du sucre sur les caries.

Des chercheurs américains ont analysé des documents ayant appartenu à un professeur de chimie organique, membre du conseil scientifique du lobby du sucre entre 1959 et 1971. A cette époque, l'Institut américain de recherche dentaire avait décidé d'instaurer un programme pouvant mener à l'éradication des caries dentaires aux Etats-Unis. Un coup dur pour le lobby qui aurait pu voir ses bénéfices baisser puisque l'autorité sanitaire voulait mettre en place un projet de modification des habitudes alimentaires.

Le lobby a alors tenté d'influencer cette autorité en se rapprochant de ses experts et en rédigeant sa propre version des priorités, afin de détourner la trop grande attention qui était portée au sucre à ce moment. Le lobby a alors proposé des recherches pour un vaccin anti-caries mais aussi l'ajout d'une enzyme, le dextranase, pouvant contrer l'action cariogène du sucre.

"En comparant la publication du Programme national sur la carie dentaire de 1971 et le rapport du lobby du sucre de 1969, les auteurs ont constaté que 78% du plan de recherches soumis par le lobby du sucre avait été incorporé dans le programme", a indiqué le mensuel, en pointant de nombreux conflits d'intérêts.

Mais cette époque n'est visiblement pas révolue puisqu'en 2015, la World Sugar Research Organisation n'avait pas accepté les recommandations de l'OMS qui suggéraient de limiter la consommation journalière de sucre à 10% des apports journaliers. Le lobby avait alors soutenu que l'utilisation de dentifrices au fluor était plus adaptée.

En France aussi le lobby du sucre a une influence sur les autorités. En octobre 2013, c'est le ministère de l'Education nationale qui a conclu un accord avec le Centre d'étude et de documentation du sucre. Une coopération d'une durée de cinq ans pour la mise en œuvre de contenus pédagogiques à destination des enfants mais aussi pour la mise en place de formations pour les enseignants avec cet organisme de lobbying. Un an plus tard, cet accord a été revu mais pas abandonné dans son entièreté: seul l'article qui prévoyait l'organisation d'activités d'éducation nutritionnelle a été supprimé.

Selon le magazine, le lobby du sucre influencerait les autorités sanitaires dans son intérêt.


Commentaires

-